8 défauts appréciés par les recruteurs

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 21 nov. 2021

Lors d’un entretien d’embauche, après avoir évoqué vos compétences professionnelles, le recruteur peut être amené à vous poser la fameuse question des qualités et des défauts. Mais que peut-on dire et ne pas dire sur sa personnalité ? Voici 8 défauts que vous pouvez admettre en toute sérénité.

entretien

1) Être obstiné

Dire que vous êtes obstiné (pas tout le temps) peut être une bonne chose ! Avec un exemple concret, cela peut vous mettre en valeur devant le recruteur. De quoi montrer que lorsque vous rencontrez un problème, vous n’allez pas baisser les bras et vous battre jusqu’au bout pour réussir votre projet.

2) Être timide

La timidité peut être un bon défaut. Encore faut-il savoir le prouver. Insistez sur le fait que vous faites partie de ces personnes qui prennent du temps avant de se livrer, peut-être parviendrez-vous à gagner la compréhension du recruteur.

Si vous justifiez le fait d’être calme, réservé dans le but d’être plus productif et mener à bien vos tâches, vous ne pouvez que marquer des points. Une telle attitude peut très bien être vue dans un contexte bien défini.

3) Être bavard

Qui dit bavard sous-entend que vous êtes quelqu’un de très sociable et que vous savez facilement vous intégrer dans un groupe, dans une équipe. Le bavard est souvent amené à solliciter l’avis des autres et peut trouver plus facilement des solutions à des problèmes.

Attention, il faut cependant penser à associer ce défaut à une bonne capacité d’écoute, sinon cela peut être interprété comme un comportement égoïste. N’oubliez pas non plus de dire que vous savez faire la part des choses entre les pauses et le temps de travail.

4) Être émotif

Il ne s’agit pas de dire que vous pleurez à la moindre remarque ! Il est plutôt question de montrer au recruteur que vos émotions sont un véritable boost dans votre travail et que si un projet vous tient à cœur vous allez vous investir pleinement.

De plus, les travailleurs émotifs n’ayant pas peur de la gestion de leurs émotions, sont souvent ouverts d’esprit et créatifs.

>> À lire aussi : Comment s'habiller pour un entretien d'embauche?

5) Être lent

Quand on réfléchit un peu, être lent signifie que vous aimez prendre le temps de faire vos tâches, que vous êtes méticuleux, d’une certaine manière. En explicitant ce défaut de la sorte, vous montrez au recruteur que vous êtes du genre à éviter toute erreur et que vous aimez le travail bien fait et qualitatif.

6) Être autoritaire

En vous présentant comme autoritaire vous pouvez potentiellement laisser penser au recruteur que vous n’aimez pas le travail d’équipe. Pourtant, il est possible de détourner cet a priori en insistant plutôt sur le fait que vous aimez le travail bien fait et qu’il importe donc pour vous de prendre les bonnes décisions et de les diriger.

7) Être impulsif

Nuancez votre impulsivité en expliquant que vous savez également relativiser et rationaliser les situations. Illustrez le tout avec un exemple concret d’une situation problématique rencontrée auparavant et une « happy end » pour convaincre le recruteur.

8) Être susceptible

Soyez honnête : expliquez que toutes les remarques peuvent vous blesser mais que vous les acceptez toutes, encore plus quand elles sont constructives. Cela ne peut que vous permettre de vous améliorer et de donner le meilleur de vous-même.

De manière générale, présentez vos défauts à l’aide d’exemples concrets, de situations difficiles rencontrées que vous avez su résoudre avec brio. Se mettre en avant lors d’un entretien d’embauche passe aussi par la reconnaissance et l'acceptation de ses défauts !

>> À lire aussi : N'oubliez pas ça en entretien d'embauche

>> Consultez toutes nos offres d'emploi