8 mensonges que les patrons racontent souvent

Publié : mercredi 23 août 2017

Quels sont les mensonges plus courants ? Voici quelques conseils sur la meilleure façon d’y réagir afin de protéger votre carrière.

1. “Votre salaire est très compétitif”

Le fait que votre patron mentionne ceci de façon aussi explicite donne à penser que ce n’est pas la vérité. Il veut juste éviter que vous partiez à la concurrence.

Comment réagir? Menez votre petite enquête sur le net  et découvrez combien d’autres salariés avec votre profil gagnent. Si vous remarquez que vous gagnez trop peu, soumettez ces informations à votre patron ou cherchez un nouveau job.

> Envie de savoir où se situe votre salaire? Consultez notre compas des salaires! 

2. “Votre augmentation était plus élevée que la moyenne”

Vu que c’est sans doute ce que dit votre patron à tous ses collaborateurs, cette affirmation ne peut en toute logique pas être vraie. Son intention est d’éviter que vous réclamiez une augmentation plus importante.  

Comment réagir? Sachez que ‘la moyenne’ ne doit pas être un étalon pour mesure votre augmentation. Ce qui compte réellement, c’est combien de valeur vous avez pour votre entreprise. Demandez à votre patron de baser votre salaire là-dessus.

> Voir aussi: 4 principes pour négocier votre salaire 

3. “C’est mon boulot de vous aider à réussir”

Les supérieurs veulent peut-être vous voir réussir, mais ils se soucient avant tout de leur propre réussite. En vous disant ceci, votre chef espère vous inciter à vous impliquer davantage et ainsi garantir son propre succès.

Comment réagir? Ne prenez pas votre patron à la lettre, mais n’hésitez pas à lui rappeler cette promesse lorsque vous avez effectivement besoin de son aide. Dans le meilleur cas, vous atteindrez ainsi le succès ensemble.

> Voir aussi: "5 raisons de demander à vos collègues combien ils gagnent" 

4. “Nous formons une grande famille”

Si votre environnement de travail ressemble à une famille, c’est peut-être dans le sens où votre patron considère ses collaborateurs comme des enfants à qui il doit dire quoi faire et qui doivent être punis quand ils ne respectent pas les ordres.  

Comment réagir? Allez consulter un psychiatre si vous pensez vraiment que vous et vos collègues formez une grande famille unie. Vous remarquerez très vite à quel point ces ‘liens familiaux’ sont solides lorsque votre entreprise annoncera des licenciements pour cause de restructuration.

> Voir aussi: 8 mensonges que les patrons racontent souvent 

5. “Nous exécutons un plan sur 5 ans”

Lorsque les managers pensent sur le long terme, c’est rarement au-delà d’un an. En parlant d’un plan sur 5 ans,  votre manager veut seulement donner l’impression qu’il est très important.

Comment réagir? Hochez poliment la tête et n’y pensez plus. Si vous examinez le plan sur 5 ans d’il y a 5 ans, vous devrez probablement faire beaucoup d’efforts pour ne pas exploser de rire en voyant le nombre si faible de points qui ont effectivement été réalisés.

> Voir aussi: où vous voyez-vous dans 5 ans? La bonne réponse en entretien 

6. “Mon beau-frère est l’homme idéal pour ce poste”

Votre patron ne doit pas être très malin s’il ne voit pas que son beau-frère est un incapable.

Comment réagir? Cela dépend. Si vous pouvez tout simplement ignorer le beau-frère pendant que vous faites votre travail, il n’y a pas de problème. Mais si vous dépendez de lui pour exécuter vos tâches ou qu’il nuit à votre efficacité, il est temps de chercher un nouveau boulot. Et avec un peu de chance, votre futur patron n’aura pas de membre de sa famille à pistonner.  

7. “Ici, vous travaillerez en général de 9 à 5 heures”

Un job sans heure sup’, cela existe vraiment? Votre patron essaie juste de masquer le fait que les employés passent beaucoup plus de temps au bureau.

Comment réagir? Adoptez le mode de travail des employés de bureau d’aujourd’hui: prestez de longues journées, mais ménagez-y quelques moments de pause pour envoyer des mails privés, jouer au démineur ou errer sur le net.

> Voir aussi : "Les principales causes de perte de temps au travail (infographie)" 

8. “Ces rumeurs sur des licenciements à venir ne sont pas fondées”

S’il y a quelque chose qui est toujours fondé sur une once de vérité, ce sont les rumeurs. Si le bruit parle de licenciements, il y aura effectivement quelques licenciements, même si votre entreprise niera d’abord  la nouvelle. En mentant sur d’éventuels licenciements, votre patron évite que perdiez votre motivation.

Comment réagir? Laissez tomber tous les projets à long terme et réalisez avec succès des projets à court terme. De cette manière, vous pourrez mieux vous profiler quand viendra le moment de chercher un autre job. N’oubliez pas d’activer votre réseau et d’ouvrir l’œil pour saisir la moindre opportunité.

Source: Bnet.com

Retour à la liste