8 patrons sur 10 doutent de votre profil LinkedIn

Nous sommes à présent un million et demi à posséder un profil LinkedIn en Belgique. Ce site peut en effet s’avérer très utile en complément de votre CV traditionnel, et permet de booster sa carrière grâce à votre réseau professionnel.

Or, d'après une récente enquête du cabinet de recrutement Robert Half menée sur 200 directeurs financiers (CFO) partout en Belgique, 87% des directeurs financiers trouvent les profils LinkedIn parfois ou jamais fiables.

Une proportion assez grande, donc : plus exactement, 70% d'entre eux trouvent les informations disponibles sur LinkedIn parfois fiables, et 17% trouvent que les informations sur LinkedIn ne sont jamais fiables. Des chiffres révélateurs d'une peur du changement, peut-être? D’ailleurs, 83% estiment que les "CV papier" traditionnels sont plus fiables et plus précis que leur version LinkedIn.

Méfiance envers internet

Mais pourquoi les directeurs financiers trouvent-ils ces informations peu fiables ? Les raisons évoquées sont multiples.

  • 39% évoquent l’absence de système de vérification de ces infos;
  • 36% pensent que les CV peuvent être gonflés;
  • 16% ne croient pas que les infos soient fiables en raison de l’anonymat relatif des réseaux sociaux;
  • 10% évoquent l’absence de mise à jour des profils.

Quels sont les éléments importants sur LinkedIn ?

Malgré leur méfiance, les directeurs financiers font bien usage des profils LinkedIn des potentiels candidats. A la question : Parmi les éléments suivants, lesquels jugez-vous importants lorsque vous consultez des profils sur LinkedIn ?, on remarque que la plupart citent en premier lieu l’expérience du travailleur et sa formation. Viennent ensuite les compétences et les références.

Expérience

65%

Formation initiale

39%

Compétences

38%

Références

35%

Données du profil à jour

33%

Recommandations

27%

Nombre de connexions

13%

Mises à jour du statut

12%

Groupes d’appartenance

6%

Que cela ne vous empêche pas de compléter votre profil LinkedIn et de le mettre à jour régulièrement. D'après Joël Poilvache, directeur de Robert Half, "En plus d’être un puissant outil de networking, LinkedIn est aussi devenu un instrument de recrutement. Les entreprises et les consultants l’utilisent de plus en plus pour trouver des candidats potentiels. Il est donc de la plus haute importance que les professionnels présents sur LinkedIn gèrent leur réputation en ligne, notamment en tenant leur profil à jour et en veillant à l’exhaustivité des informations publiées. L’enquête démontre néanmoins que l’essor des médias sociaux dans l’univers professionnel n’est pas près de sonner le glas des CV traditionnels."

 

Retour à la liste