8 portraits de collègues !

D'accord, ils sont un brin caricaturaux. Il n'empêche, vous ne tarderez pas à  les rapprocher de certains de vos véritables collègues. Si, si, essayez !

Le rayon de soleil

C'est la cure d'optimisme qu'il vous faut. Toujours de bonne humeur, le sourire aux lèvres. C'est souvent une femme. Quand vous arrivez, elle vous salue d'un vigoureux " Bonjour ! " Elle vous raconte sa soirée et vous demande comment s'est passée la vôtre. Elle connaît le prénom de vos enfants et le programme de votre week-end. Elle est plutôt bavarde, mais sait aussi écouter. Attention : l'espère est rare. Si elle évolue dans vos parages, mesurez votre chance.

Le timide

Il ne ferait pas de mal à  une mouche et c'est souvent un excellent travailleur. Mais qu'est-ce qu'il est timide ! Quand vous lui dites bonjour, il tremble. Quand vous lui demandez l'heure, il sue. En fait, il manque de confiance en lui. Et ce n'est gai ni pour vous ni pour lui. Pour l'aider à  s'en sortir, il faut prendre son temps. N'hésitez pas à  le complimenter, à  l'encourager ; ça lui fera du bien. Mais attention : une rechute n'est jamais à  exclure...

Le mollusque

C'est une énigme : comment ce type a-t-il pu parvenir à  cette fonction ? Il y a bien des rumeurs qui circulent à  son égard. Faut-il les croire ? Une chose paraît certaine : il ne doit pas son poste à  ses compétences. Il est mou, lent, gras, toujours en retard. Il n'arrive jamais tôt. Parfois, il allume son ordinateur ; souvent pour jouer aux cartes. Seul avantage : il n'est pas méchant. Plutôt sympa même. Mais il ne donne pas envie de se mettre au boulot...

La radoteuse

Les ragots, les rumeurs et les cancans, c'est son domaine ! À longueur de journée, elle les invente, les déforme et les chuchote à  l'oreille de ses collègues. Probablement parce que sa propre vie est insipide, elle aime imaginer celle des autres. Sa préférence va aux polémiques, aux pseudoscandales et aux histoires de cœur qui finissent mal. Son empathie n'a pour seul objectif que d'obtenir de précieuses confidences. Prudence : c'est souvent une personne influente, qui peut faire et défaire les réputations.

Le pseudodespote

Le pouvoir ? Il ne l'a pas. Mais il en rêve... Il se présente comme un patron et se prend pour votre supérieur. Il aime vous faire des remarques et se complaît de vos erreurs. Il a toujours cet air vaguement paternaliste ou franchement autoritaire. Il est déçu de sa vie et il en imagine une autre ; c'est un frustré qui ne s'assume pas. Il n'est pas pénible, il est pathétique. En attendant, il se fait détester de tous...

L'allumeuse

Il y a d'abord sa silhouette. Fine, élancée. Et puis, sa démarche. Attirante, calculée. Enfin, son regard. Torride. Incapable de bosser normalement, vous vous demandez sans cesse si elle vous chauffe ou si elle vous nargue. Devant elle, vous vous sentez tout petit ou rempli de viriles ambitions. Si vous vous approchez d'elle, ça chauffe. Touché, brûlé ? Attention, elle ne se donne pas à  tout le monde. Uniquement à  ceux qui la feront monter...

Le jeune loup

Il se fait précéder d'une odeur caractéristique : son parfum. Puis il débarque, le costard impeccable, la chemise hyperclasse, les chaussures éclatantes. Il vous regarde. Toujours de haut. Un vague rictus vous rappelle le mépris qu'il a pour vous. Il se croit supérieur, ou il tente de s'en convaincre. Vous savez qu'il ne l'est pas, mais vous doutez quand même parfois... Prenez garde : ce type est néfaste pour votre santé.

Le nieur

Il n'est pas méchant. Vraiment pas. Mais il vous ignore. Quand il est dans un jour de grande bonté, il vous lâche un vague " Salut ! ", mais plus souvent, il ne vous adresse pas même un regard. Ce qui ne l'empêche pas de faire " pote-pote " avec d'autres. Pas sympa. À ses yeux, vous n'existez pas. Pourquoi ? Il a sans doute ses raisons, mais vous les ignorez. À moins qu'il n'en ait pas. Vous ne le savez pas...

Vincent Delcorps

Retour à la liste