8 raisons pour lesquelles on ne vous rappelle pas après un entretien

Ce n’est pas la même chose de rester sans réponse après avoir envoyé un CV ou une lettre de motivation, ou après un entretien d’embauche. Les choses deviennent plus personnelles après un entretien. Vous avez passé une première étape de sélection, vous avez vu le recruteur en face, vous vous êtes rendu dans les locaux de l’entreprise. Vous avez nourri certains espoirs. Et maintenant, vous attendez nerveusement à  côté du téléphone. Vous vérifiez votre GSM toutes les 5 minutes, vous appelez votre messagerie vocale juste pour voir (peut-être y a-t-il eu un bug et ne vous a-t-elle pas averti que vous aviez un nouveau message vocal)… et rien.

Voici 8 raisons qui pourraient expliquer pourquoi on ne vous rappelle pas après un entretien d’embauche.

1. Vous n’avez pas donné suite à l’entretien

C’est une erreur classique : vous attendez que votre futur employeur potentiel vous rappelle après une interview. Or, c’est à  vous de faire le premier pas ! Demandez un feed-back dans les règles de l’art, pour montrer que vous vous intéressez à  l’entreprise et au poste vacant et que vous avez suffisamment de recul et de maturité pour affronter les critiques éventuelles. Il est indispensable de vous manifester après un entretien d’embauche. C’est ce qui vous distinguera de vos concurrents.

2. Vos coordonnées sont erronées ou perdues

Vous devez mentionner vos coordonnées sur votre lettre de motivation, même si elles figurent déjà  sur votre CV. Ces deux documents peuvent parfaitement être séparés à  un moment ou un autre, le recruteur peut en égarer un. Il est donc essentiel de couvrir vos arrières. Vérifiez également l’exactitude de vos coordonnées, plutôt deux fois qu’une. Une faute de frappe est vite arrivée…

3. Le recruteur prend son temps

Si votre poste est une nouvelle fonction, l’employeur peut ne pas être pressé de l’attribuer. Il aura plutôt tendance à  vouloir interviewer un maximum de candidats et de passer en revue des profils très variés.

Vérifiez la date à  laquelle vous avez passé l’entretien d’embauche : si c’est juste après la publication de l’annonce, vous faites sûrement partie des premiers candidats à  avoir été entendus. Vous allez devoir prendre votre mal en patience.

4. Ils sont en congé

Eh oui, les recruteurs et les employeurs prennent des congés comme tout le monde. Ils peuvent parfaitement partir en vacances après avoir effectué une série d’entretiens d’embauche et prendre leur décision une fois rentrés. C’est généralement le cas en été ou pendant la période des fêtes.

5. Le budget n’est pas encore bouclé

Le budget détermine le salaire du nouvel employé et si nouvel employé il y aura. Les changements de budget sont très fréquents et arrivent n’importe quand. Il est possible qu’on vous ait fait passer une interview et que, malgré tout, les employeurs soient dans l’attente des chiffres finaux du budget pour prendre leur décision.

6. Ils n’ont pas le temps

N’oubliez pas que votre engagement n’est pas la seule obsession du recruteur qui s’est occupé de vous. Par ailleurs, il n’est pas le seul impliqué dans votre processus d’embauche. S’il s’agit d’une période particulièrement chargée pour l’entreprise, il se peut que votre recrutement soit moins prioritaire.

7. Le poste a été donné à quelqu’un d’autre

Le poste peut avoir été donné à quelqu’un d’autre et le recruteur attend la réponse du candidat sélectionné. Celui-ci n’appellera pas les autres candidats tant que le contrat n’est pas signé. Ça peut prendre plus de temps que vous ne le pensez. Il se peut que le candidat choisi soit en vacances ou essaie de négocier son contrat.

8. Le poste n’existe plus

Des bouleversements peuvent venir chambouler toute l’organisation d’une entreprise et provoquer la suppression de postes, vacants ou non. Ce genre d’événements peut faire en sorte que des responsables oublient de vous contacter car ils ont d’autres choses sur le feu.

Source : Savvysugar.com

Lire aussi : 
> 5 conseils pratiques pour faire des étincelles lors d'un entretien d'embauche téléphonique
> Entretien d’embauche et opinion politique : questions interdites ? 
> Que faire si un recruteur vous dit que vous êtes surqualifié(e) ?

 

 

 

Publié :

Retour à la liste