8 très bonnes raisons de garder un job que vous détestez

Publié : lundi 13 novembre 2017

Il y a des milliers de raisons de détester son job. Mais à  première vue, il n’en existe que deux pour garder un job que l’on exècre: le salaire qu'il rapporte et la peur de ne pas trouver autre chose.

Vous rêvez de quitter ce job dont vous avez besoin pour payer vos factures ? Voici 8 bonnes raisons de vous y accrocher malgré tout.

1. Vous devez régler vos problèmes professionnels

Quitter un job sur une défaite ou par désespoir est une très mauvaise idée. Si vous prenez cette décision parce que vous vous sentez au plus bas et que vous avez l'impression de ne pas avoir d'autre choix que de démissionner, cette décision risque de susciter de la colère et du ressentiments pendant des années. Pour être fier de vous et n'avoir aucun regret, faites tout ce que vous pouvez pour quitter votre emploi la tête haute.

2. Vous êtes coincé dans un cycle

C’est la troisième fois que vous quittez un job que vous détestez ?  Peut-être êtes-vous prisonnier d'une routine où vous n’arrivez jamais à  vous entendre avec votre patron, ni à  trouver votre fonction intéressante. A la place de quitter une fois de plus le navire, posez-vous des questions pour résoudre ce problème sans doute plus profond.

3. Ne perdez pas de vue vos objectifs à  long terme

Les carrières à  succès sont souvent l'apanage des personnes possédant courage et détermination. La persévérance et la passion pour vos objectifs de carrière à  long terme vous donnent la force de surmonter certaines épreuves, comme un job désagréable, mais qui peut au final rejoindre votre plan de carrière.

4. Vous pouvez faire changer les choses

Si vous pensez que vous pouvez agir et améliorer la situation, cela vaut la peine de vous accrocher à  un job que vous n’aimez pas.

>> Voir aussi : Cinq secrets scandinaves pour être heureux au travail

5. Vous apprenez

Pourquoi détestez-vous ce travail ? Qu’est-ce qui ne vous convient pas au juste ? Analysez la situation pour éviter ces éléments dans votre prochain job. Apprendre est parfois douloureux, surtout quand il s'agit d'apprendre par le contraire : comment ne pas diriger une équipe, une réunion, un projet, une organisation... Tout cela vous sera utile dans votre prochain emploi, celui qui vous conviendra parfaitement.

6. Cela fait partie de votre stratégie de carrière

Dans des circonstances normales, quitter un job que l’on déteste parait normal : la vie est trop courte. Mais parfois, cela vaut la peine de s’accrocher, notamment dans une optique globale de votre carrière. Si votre job actuel tant détesté vous permettra plus tard d’évoluer dans un certain sens ou d’acquérir certaines compétences nécessaires à  vos plans futurs, cela vaut la peine de rester.

7. Vous vous entendez très bien avec votre patron

Beaucoup de personnes quittent leur job car ils ne supportent pas leur patron. Si ce n’est pas votre cas, c’est-à -dire que votre boss est un excellent manager mais que c’est votre job en lui-même que vous n’aimez pas, discutez avec votre patron pour définir quelle valeur ajoutée vous pourriez apporter à  l’entreprise... à  un autre poste.

8. Cela ferait mauvais genre sur votre CV

Il est parfois peu raisonnable de quitter son job, juste pour préserver sa réputation et son curriculum. Si vous êtes du genre job-hopper, à  changer d’emploi tous les 6 mois, vous pourriez sembler velléitaire et inconstant auprès des futurs recruteurs. Garder votre job peut alors permettre à  votre CV de gagner en crédibilité et en stabilité.

Mais si votre CV prouve votre constance et que c’est la première fois que vous abandonnez un job aussi tôt, ne vous privez pas pour le faire!

Toutes ces raisons dépendent bien sûr de votre niveau de haine pour le job. Si vous détestez vraiment votre emploi de toutes vos forces, votre santé pourrait en souffrir : n'hésitez alors pas à  quitter le navire.

>> Envie d'un nouveau challenge? Découvrez nos 1700 offres d'emploi

Source : news.efinancialcareers.com

Retour à la liste