9 surprenants avantages extra-légaux

Publié : vendredi 11 août 2017

Chèques-repas, indemnités de déplacement, voitures de société…. Les avantages extra-légaux sont très populaires. Les employeurs ont massivement recours à ces formes de rémunération alternatives, fiscalement avantageuses. Votre patron n’est pas assez créatif ? Parcourez cette liste de conseils pour améliorer votre salaire !

Pas d’augmentation de salaire en vue, en raison de la crise ? Pas de panique, la plupart des entreprises ont trouvé de nouvelles manières de récompenser leurs collaborateurs. Les jours de vacances supplémentaires, par exemple, semblent bien marcher. Pareil pour le télé-travail. Les collaborateurs considèrent cela comme un avantage, car chaque jour de télé-travail est un jour sans embouteillages.

Bien que de plus en plus d’entreprises laissent individuellement choisir leurs employés parmi un éventail d’avantages, cela n’est pas toujours possible. Les avantages comme les bonus, les chèques-repas et les assurances groupe sont collectifs : ils sont accordés a chaque employé d’une entreprise déterminée, ou au moins à des segments déterminés du personnel.

> Voir aussi : "Comment dépenser vos éco-chèques?"

Voici un aperçu des avantages extra-légaux moins courants.

1. Chèques sport et culture

Une entreprise peut distribuer des chèques sport et culture, si c’est convenu sur papier. Cet avantage peut être exonéré de cotisation ONSS et d’impôts, si certaines conditions sont remplies. Le montant total des chèques ne peut pas, par exemple, dépasser les 100 euros nets par an.

2. Tickets pour des évènements culturels

Si votre entreprise offre des billets pour certaines manifestations culturelles, vous ne payez en tant qu’employé aucun précompte professionnel mais bien une contribution à l’ONSS.

3. Réduction sur les produits de la maison

Les entreprises vendent souvent leurs produits à leurs employés avec une grosse remise. La plupart du temps, il ne faut pas payer de cotisation ONSS ou d’impôts la-dessus. Mais la règle des 30% est d’application : la réduction ne peut pas dépasser les 30% du prix normal du marché. Il existe aussi des conventions sur la fréquence de cet avantage, en fonction de la durée de vie du produit. Un exemple-type, dans cette catégorie d’avantages, sont les prêts préférentiels qu’accordent les banques à leurs collaborateurs.

4. Jours maladie et d’accueil payés

Grâce à ceci, vous avez le droit d’être absent au travail en cas de raisons familiales urgentes : une maladie, ou l’hospitalisation de votre enfant ou partenaire. Ce droit à l’absence vaut pour maximum 10 jours par an. Votre employeur n’est pas obligé de payer ces jours, mais il peut vous attribuer un avantage pour le faire tout de même.

5. Crèches et allocations familiales extra-légales

Votre employeur peut intervenir dans les coûts via des allocations familiales ou une crèche extra-légale. Ces avantages reçoivent le même traitement fiscal que votre salaire : vous payez le même précompte professionnel. Vous avez malgré tout droit à une exemption de cotisations ONSS de maximum 50 euros par mois et par enfant.

6. Avantages non-récurrents liés aux résultats

Cet avantage existe depuis 2008, mais devient plus populaire chaque année. Comment ça marche ? Votre employeur fixe au préalable un objectif chiffré : un chiffre d’affaires déterminé, ou un certain bénéfice, pour un groupe d’employés ou pour toute l’entreprise. Si ces résultats sont atteints, les travailleurs concernés reçoivent une prime nette, qui par an ne doit jamais dépasser les 3.255 EUR bruts en 2017 (= 2.830 EUR nets + la cotisation de solidarité de 13,07%) par année civile et par travailleur.

7. Crédit sans intérêt

Très exceptionnellement, un employeur peut accorder à ses employeurs un prêt sans intérêt. En tant qu’employé, vous remboursez la somme par virements mensuels, sans intérêt ou avec un taux très faible. Vous payez par contre une contribution à l’ONSS qui est calculée en fonction de l’avantage qu'offre un prêt sans intérêt, en comparaison avec un prêt à la banque. Le précompte professionnel est calculé en fonction des caractéristiques du prêt.

8. Actions

Ici, vous obtenez le droit d’acheter des parts de votre entreprise contre un prix fixé. Cet avantage est surtout accordé aux cadres de grandes entreprises cotées en bourse. L’avantage financier pour les employés consiste en la plus-value qu’il reçoit quand il vend ses parts. De plus, aucun impôt n’est prélevé sur cette plus-value. Les actions sont par contre soumises au précompte professionnel. Les options sont un risque à calculer : si la valeur de votre action chute, l’option vaudra moins d’argent et vous devrez quand même payer des impôts.

9. Logement de fonction

Cet avantage est surtout valable pour les tops managers et les concierges, mais est tout de même intéressant. Vous payez en effet un montant à l’ONSS qui est calculé sur base du prix normal de location que vous auriez payé si vous étiez locataire. Et le précompte professionnel dépend du revenu cadastral du bien.

Texte: Erik Verreet

> Voir aussi : "Quels sont vos avantages extralégaux préférés?"

Retour à la liste