La Belgique, championne des impôts

D’après le rapport annuel "Taxing Wages", la Belgique a la plus grande pression fiscale de tous les pays membres de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économique).

Le travailleur belge a été confronté l’année passée à  une taxation de 55,8 % sur son salaire. Selon les calculs de l’OCDE, la Belgique connaît avec ce chiffre le plus haut taux d'imposition de tous les pays membres de l’Organisation (pour un célibataire sans enfant).

À la deuxième place on retrouve l’Allemagne (49,3 %) suivie de l’Autriche (49,1 %) et de la Hongrie (49 %). La moyenne des pays de l’OCDE est de 35,9 %. Bien que la Belgique reste la première du classement, la pression fiscale y a malgré tout chuté de 0,2 % depuis l’année passée.

Un travailleur célibataire avec deux enfants consacre 36,4 % de son salaire aux charges sociales et fiscales. Pour une famille avec deux enfants et un seul travailleur actif, cela revient à  41 %. Et pour une famille avec deux enfants ou les deux parents travaillent, 48,7%.

Taux d'imposition pour salarié célibataire avec salaire moyen

1.

Belgique

55,8%

2.

Allemagne

49,3%

3.

Autriche 

49,1%

4.

Hongrie 

49,0%

5.

France 

48,9%

6.

Italie 

47,8%

7.

Finlande

43,1%

8.

Suède 

42,9%

9.

Tchéquie

42,4%

10.

Slovenie

42,3%

11.

Grèce 

41,6%

12.

Portugal 

41,1%

13.

Slovaquie 

41,1%

14.

Espagne 

40,7%

15.

Estonie 

39,9%

16.

Turquie 

38,6%

17.

Danemark 

38,2%

18.

Norvège 

37,3%

19.

Luxembourg 

37,0%

20.

Pays-Bas 

36,9%

21.

Pologne 

35,6%

22.

Islande 

33,4%

23.

Japon 

31,6%

24.

Royaume-Uni

31,5%

25.

Etats-Unis

31,3%

26.

Canada 

31,1%

27.

Australie

27,4%

28.

Irlande 

26,6%

29.

Suisse 

22,0%

30.

Corée du Sud 

21,4%

31.

Israà«l 

20,7%

32.

Mexique

19,2%

33.

Nouvelle-Zélande

16,9%

34.

Chili 

7,0%

Source: OCDE

Retour à la liste