À bras le COR

Brusafe

Chez brusafe.brussels, on (in)forme (via le COR) aux différents métiers de la prévention, au-delà des pompiers et de la police, une foule de possibilités s’offrent à vous.

 

Toute l’information concernant les métiers de la sécurité, de la prévention et du secours

Pour être pompier, policier, ambulancier, gardien de la paix ou encore médiateur, pas besoin de diplôme particulier. D’ailleurs, la mission du centre d’orientation au recrutement (COR) de l’école Régionale des Métiers de la Sécurité, de la Prévention et du Secours (brusafe) est de donner toute l’information concernant ces différentes professions.

>> Travailler pour brusafe

Connaître ses forces et faiblesses

«Et puis, si la personne le souhaite et en manifeste le besoin, nous sommes aussi là pour l’accompagner dans sa préparation pour divers tests, tels que les épreuves de sélection de la police», nous explique la responsable du COR, Natacha Simonetti. À travers diverses simulations, les équipes du centre d’orientation permettent aux différents candidats de connaître leurs forces et faiblesses face à ces tests.

Brusafe  [square]

Rencontrer physiquement son public sur les événements

«Et cela permet à la personne de savoir ce qu’elle doit travailler afin d’atteindre son objectif.» Actuellement, trois conseillères assurent des permanences à la Cité des métiers de Bruxelles, ce qui permet de toucher un certain nombre de personnes. Cependant, c’est dans divers événements et salons, tels que la Jobfair que leur public se trouve. Mais est-ce que les métiers de la prévention attirent toujours?

>> Travailler pour brusafe

 

Des possibilités d’évolution certaines dans ces carrières               

«Certains vous diront que non, parce que l’image de la police a un petit peu souffert ces dernières années, alors que d’autres vous diront que oui, étant donné les possibilités d’évolution dans ces carrières», répond tout en nuance la coordinatrice. La police et les pompiers semblent toujours être les métiers les plus demandés d’après la coordinatrice, ce n’est cependant pas vérifiable, faute de données chiffrées.

 

Plus d’une quarantaine de propositions dans le secteur de la prévention

«Avant chaque salon, et chaque semaine sur notre site, on recense les besoins de ces institutions, mais aussi des communes qui font partie des principaux employeurs, afin de pouvoir les proposer au public.» Au-delà des professions les plus connues, une quarantaine d’autres propositions existent dans le secteur de la prévention. «Souvent, les personnes viennent nous voir pour le secteur privé, ça ne fait pas vraiment partie de notre panel de métiers, mais on les renseigne toujours et on essaie d’ouvrir les horizons vers d’autres emplois dont ils n’ont peut-être pas connaissance.»

Brusafe

Plus d’infos ?

>> Retrouvez nos offres d'emploi 

Retour à la liste