Actiris propose des interprètes pour aider les demandeurs d’emploi

Publié : lundi 4 juin 2018 Par

Un chercheur d’emploi sur six ne parle pas français ou néerlandais à Bruxelles. Et cela pose des problèmes pour s’inscrire valablement, compléter un dossier ou suivre une formation. C’est pourquoi, depuis le début du mois de mai, Actiris, l’Office bruxellois de l’Emploi, leur propose les services d’un interprète social pour les guider dans leur insertion sur le marché du travail, relayent nos confrères de la RTBF.

Depuis le 2 mai, les demandeurs d’emploi peuvent ainsi solliciter le Service de Traduction et d’Interprétariat en milieu Social (SETIS) de Bruxelles. Les interprètes travaillent en neuf langues: l’arabe, le turc, l’espagnol, le roumain, l’anglais, l’albanais, le russe, le polonais et le bulgare.

Ainsi soutenus par les interprètes, les bénéficiaires devraient mieux intégrer le marché du travail bruxellois. C’est du moins le pari d’Actiris qui espère aussi que les demandeurs d'emploi s’inscriront ensuite en cours de français ou de néerlandais.

Les interprètes sont prévus pour les premiers entretiens, ensuite les demandeurs d'emploi devront se « débrouiller ».

Retour à la liste