Avoir un accent peut-il vous empêcher de décrocher un emploi?

Publié : lundi 5 mars 2018 Par

À curriculum vitae égal, un employeur peut être sensible à notre façon de parler, et donc à notre accent. Ce type de discrimination est bien connu: il s'agit de la glottophobie, expliquent nos confrères de RTL Info dans un reportage.

Accent

Cela vous est sûrement déjà arrivé: votre interlocuteur souligne le fait que vous veniez de telle ou telle région. “On nous fait souvent remarquer, ‘vous venez de Liège vous, ou bien en France, on nous dit ‘vous venez de Belgique’”, confie un passant au micro de nos confrères de RTL Info.

Malheureusement, on associe souvent des clichés à la façon de parler de quelqu’un. “Un accent très régional, qu’il soit un accent ch’ti en France ou un accent wallon ou brusseleir en Belgique, dévalorise les gens et les déclasse. Ce sont des accents qui sont stigmatisés”, explique Jean-Marie Klinkenberg, professeur de linguistique à l’ULG à RTL Info.

Avoir un accent peut malheureusement être discriminatoire dans la recherche d’un emploi. La société actuelle valorise généralement le fait de bien parler. Mais pourtant, à l’inverse, l’accent peut parfois avoir un charme et donner un capital sympathie. "Car finalement, changer d'accent c'est un peu... changer d'identité", termine RTL Info.

 

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018 disponibles sur notre site web 

Retour à la liste