Ben Jacqmin, recruteur senior chez Axa

Nom: Ben Jacqmin
Responsabilité: recruteur senior
Firme: Axa

 Voici les conseils de Ben Jacqmin, recruteur senior chez Axa, pour vos lettres de motivation, CV et entretiens.

La lettre de motivation

- Donnez envie: l'objectif principal de votre lettre de motivation vise à  me donner envie d'ouvrir le CV - tandis que celui-ci doit me donner l'envie de contacter le candidat. La lettre ne peut donc se limiter à  simplement résumer le CV.
- Faites court: restez-en à  trois paragraphes plutôt qu'à  écrire quatre pages. Orientez le premier paragraphe sur la société et le job proposé ; le deuxième sur vous en tant que candidat ; et le troisième sur la relation à  construire en proposant une rencontre.

Le CV

- Rapide et efficace: un CV bien fait doit me permettre de situer un profil en 1 minute.  Pensez à  la réalité du recruteur qui parcourt vingt ou trente CV par jour. Facilitez une lecture rapide... à  votre avantage.
- Résumé: ne laissez pas votre carrière aux mains de quelqu'un, le recruteur, que vous ne connaissez pas. Pour lui faciliter la tâche, vous pouvez mentionner brièvement qui vous êtes et ce que vous cherchez en dessous de votre nom. Construisez une phrase de quelques mots qui permet de saisir immédiatement vos objectifs et points forts. Par exemple : " Ingénieur trilingue, je cherche une place de chef de projet senior dans un environnement international. " Bien sûr, attendez-vous à  ce que le recruteur rebondisse plus tard sur ces éléments et soyez donc en mesure à  les soutenir.

L'entretien

- Préparez une liste de questions: Vous devez absolument vous préparer au mieux en collectant les informations pertinentes sur l'employeur. Cela vous permet de préparer des questions que vous-même poserez lors de l'entretien. L'assertivité passe très bien. Si une société cherche le meilleur candidat, il est naturel que celui-ci tienne à  trouver la meilleure entreprise. En préparant une liste de questions pertinentes, vous sortez du lot.
- Soyez concret: pour préparer vos questions, laissez plutôt de côté les courbes de croissance du secteur pour penser concrètement à  votre futur environnement de travail. Par exemple : quelle est la moyenne d'âge de vos futurs collègues ? S'agit-il d'un environnement unilingue, bilingue ou international ?
- Sachez qui vous êtes et ce que vous cherchez: Trop de personnes se conforment au moule proposé par l'entreprise. Ils nous demandent ce que nous avons à  offrir au lieu de mettre en avant leurs propres compétences. Ce problème, je le rencontre du junior au CEO. Qui suis-je ? Quelles sont mes compétences opérationnelles, mes capacités ? Mais aussi : qu'ai-je envie de faire ? Au-delà  du titre et de la fonction, il s'agit de savoir comment je souhaite passer toutes mes journées. Suis-je prêt à  rester toute l'année dans un bureau ? Ou ai-je besoin de voir du monde, de communiquer, de voyager ? Quelles sont mes attentes en termes de formations : une journée par an ou 25 ? Sachez qui vous êtes, définissez vos exigences et posez des questions en fonction de celles-ci.

Après l'entretien 

- Connaissez l'étape suivante: ne quittez jamais un entretien sans connaître précisément l'étape suivante. Quel sera le type de feed-back et quand ?
- Montrez-vous proactif: si l'on vous a promis un feed-back dans les 48 heures, appelez à  la 49me heure en cas de silence radio. Si l'on vous promet un courrier dans les deux semaines, appelez dans deux semaines et un jour. Et à  nouveau, n'hésitez pas à  poser des questions. Ne pas donner de nouvelles peut être perçu comme un manque de motivation. Ou, si vous êtes commercial, que vous n'en " voulez " pas assez. Sachez que des événements inopportuns peuvent se produire, dont vous n'êtes pas responsable, mais qui auront un impact sur votre dossier : un recruteur malade ou surchargé, un dossier qui se perd.

Texte : 
Cy.P.

Retour à la liste