Bertrand Piccard : « La décarbonation sera une conséquence de la modernisation »

Rédigé par: Benoît July
Date de publication: 19 juin 2023

A la tête de la Fondation Solar Impulse, le premier homme ayant effectué le tour du monde en avion solaire est convaincu que les solutions pour mener à bien la transition existent déjà. Des solutions pour une « meilleure efficience » qu’il faut cependant aider à accéder au marché.

Fondation Solar Impulse - Bertrand Piccard

La transition climatique peut-elle être réduite à une opportunité ?

Elle doit être élevée, et non réduite, à une opportunité. Si notre monde va mal aujourd’hui, c’est parce que nous vivons dans le gaspillage. Cela produit du CO2, mais cela coûte aussi extrêmement cher. Quand on parle de transition climatique, il faut absolument parler de modernisation de nos systèmes industriels, de notre économie, de notre fonctionnement, de nos infrastructures. Etre plus efficient sur le plan des ressources et de l’énergie, ce sont des énormes économies, ce sont des nouveaux marchés, de nouvelles opportunités de business, et la décarbonation va être une conséquence de cette modernisation. Si on le voit de cette manière, on va rassembler les gens autour de cette modernisation plutôt que de les cliver autour de sujets écologiques pour lesquels ils se disputent.

Faut-il faire une pause dans la réglementation ou, au contraire, l’accélérer ?

Les gens qui proposent une pause dans la réglementation n’ont pas compris qu’il existe suffisamment de solutions techniques, économiquement rentables, pour protéger l’environnement. Si on veut faire une pause, on va simplement empêcher ces solutions d’arriver sur le marché. Il faut, au contraire, accélérer toute la modernisation du cadre légal, de manière à créer une nécessité pour que les solutions efficientes actuellement disponibles puissent arriver sur le marché. Il faut les tirer sur le marché, et cela, c’est le rôle du politique. S’il y a des clients parce qu’il y a une nécessité, on trouvera bien suffisamment d’investisseurs pour pouvoir financer ces innovations.

Votre mantra à la Solar Impulse Foundation, c’est l’efficience énergétique. De quoi s’agit-il ?

Ce que nous prônons à la Fondation Solar Impulse, c’est l’efficience en général. L’efficience, c’est quand on peut produire mieux en consommant moins. Moins de ressources, moins d’énergie, moins de déchets. Et tout cela, c’est un nouveau marché industriel extrêmement porteur aujourd’hui parce que tout est à faire, toutes nos infrastructures, tous nos systèmes ont plus de cent ans d’âge, ils ont été mis en place au début de l’ère pétrolière. Une ère nouvelle s’ouvre désormais, toutes les solutions techniques vont pouvoir être mises en place de manière à être enfin plus efficientes, ce qui veut dire également plus rentables pour l’économie. C’est donc une manière de réconcilier l’écologie et l’économie, et même l’industrie, et, si possible, la politique.

Bertrand Piccard [square]
Bertrand Piccard