Bientôt la pension complémentaire pour tous les indépendants

Publié : mercredi 24 janvier 2018 Par

Les indépendants en personne physique pourront bientôt accéder eux aussi à la pension complémentaire de la même façon que les dirigeants d’entreprise, expliquent nos confrères de l’Écho.

Indépendants

Ce mercredi, la commission Économie de la Chambre se penchera sur un projet de deuxième pilier pour les indépendants en personnes physique. L’objectif? “Augmenter le pouvoir d’achat des pensionnés grâce à une généralisation du deuxième pilier”, explique Daniel Bacquelaine, ministre des Pensions.

Pour rappel, un indépendant ayant travaillé 45 ans touche pour l'instant en moyenne 1.281,28 euros de pension par mois, contre 1.558,54 euros pour un salarié et 2.835,60 euros pour un fonctionnaire.

>> À lire : Indépendants : du changement dans les seuils de contributions en 2018 

L’idée est donc d’instaurer un deuxième pilier pour les indépendants en personne physique avec les mêmes avantages que le deuxième pilier pour les dirigeants d’entreprise. En voici les caractéristiques:

- L’indépendant en personne physique pourra se constituer une pension complémentaire jusqu’à 80 % de ses revenus nets imposables (revenus nets + cotisations sociales payées + cotisations PLCI payées) sur les trois dernières années. Si les 80 % sont dépassés, il ne pourra pas déduire fiscalement l’excédent de primes comme frais professionnels.

- Les cotisations du deuxième pilier bénéficieront d’une réduction d’impôt de 30%.

- Lors du départ à la retraite, le capital sera taxé à 10 %. À cela s’ajoutent les cotisations de solidarité (entre 0 et 2 %) et Inami (3,55 %).

- Ce deuxième pilier est un produit flexible, adapté aux besoins de l’indépendant. Ainsi, il pourra prendre plus de risques, s’il le souhaite, afin d’optimaliser le rendement.

>> Vous cherchez un job ? Cliquez ici pour consulter nos 1.300 offres d'emploi !

Retour à la liste