Bientôt les journées de travail de six heures?

Göteborg, la deuxième ville de Suède, a mené pendant deux ans un projet pilote: il consiste en l’introduction de journées de travail de 6 heures, au lieu des 8 heures habituelles, dans une maison de retraite, explique l’Écho.

> A la recherche d'un nouveau challenge? Découvrez nos 1500 offres d'emploi 

Selon l’agence Bloomberg, les résultats sont plutôt concluants pour le personnel: les salariés se sont déclarés heureux de la mesure et leur taux d’absentéisme a radicalement chuté. Quant aux pensionnaires de la maison de retraite, ils étaient tout aussi satisfaits: ils ont même observé une amélioration dans la qualité des soins.

La réduction du temps de travail, c’est bien mais c’est cher. En effet, la maison de repos a dû embaucher 17 personnes supplémentaires pour compenser le temps de travail réduit, soit un coût total de 12 millions de couronnes suédoises (1,25 million d’euros).

> Voir aussi: "Travailler moins à salaire égal pour créer de l'emploi" 

Par conséquent, Göteborg a décidé de ne pas étendre la mesure à ses autres salariés . “C’est bien trop cher pour pouvoir mettre en oeuvre une réduction généralisée du temps de travail dans un délai raisonnable”, a déclaré Daniel Bernmar, échevin de Göteborg, relaye l’Écho. Les 17 embauches compensatoires avaient pourtant permis à la caisse d’assurance chômage nationale d’épargner près de 4,7 millions de couronnes, soit 493.000 euros, en 18 mois.

Et quid de la Belgique? Ce projet pilote va être examiné un peu partout en Europe, et ce particulièrement en Belgique et en France où certains partis de gauche plaident pour aller dans ce sens. La ministre wallonne de l’Emploi Eliane Tillieux (PS) a annoncé avoir l’intention de lancer un projet similaire en Wallonie.

> Êtes-vous suffisamment rémunéré? Découvrez-le grâce à notre compas des salaires 

Par

Publié :

Retour à la liste