Boire de l'alcool au boulot: la nouvelle tendance

Publié : lundi 15 juillet 2013

Imaginez: après une longue réunion de travail, vous ouvrez le frigo de la cafet' et partagez quelques bières bien fraîches avec vos collègues… D’après The Wall Street Journal, cela devient une habitude dans de plus en plus d’entreprises.

C’est surtout dans la Silicon Valley et à New-York que la tendance s’installe : boire de l’alcool au travail plutôt que du café ou de l'eau. Ce n’est pas que les employés se mettent à picoler dès le matin, les bières sont décapsulées fin d’après-midi et début de soirée et les travailleurs peuvent alors se biturer aux frais de l’entreprise.

Dans le bureau de publicité Arnold Worldwide à Boston par exemple, les employés se rassemblent autour d’un distributeur automatique de bières, qu’ils ont affectueusement surnommé ‘Arnie’. Directeurs artistiques, copywriters et account managers discutent alors de tout et de rien dans une atmosphère détendue en sirotant leurs bières. Exactement comme au café donc, mis à part que les travailleurs ne doivent même plus quitter leurs bureaux pour socialiser.

Des journées de travail plus longues, plus de bières

Boire sur son lieu de travail améliorerait fortement les rapports entre les collègues qui n’apprécieraient pas directement travailler ensemble, d’après les entreprises qui servent de l’alcool à leurs employés. De plus, en offrant des boissons gratuites, ils montrent qu’il règne une bonne ambiance chez eux. Ainsi, l’entreprise Dropbox est par exemple très fière de ses ’Whiskey Fridays’. Ils vantent cet avantage extra-légal sur leur site de recrutement, et le mettent presque plus en valeur que leur assurance-hospitalisation.

Un autre avantage pour les entreprises est qu’en offrant de l’alcool, les travailleurs restent plus tard au bureau. Surtout dans les entreprises IT, où les programmeurs ont de très longues journées de travail, c’est une excellente raison de remplir le frigo ou d’installer un bar sympa. Après une petite heure de détente, bière à la main, les travailleurs sont requinqués pour travailler encore quelques heures.

Alternative

Quelques voix plus critiques s’élèvent quand même pour dénoncer le fait qu’offrir de la bière gratuite au bureau garantit des problèmes. Par exemple conduire ivre jusque chez soi ou inciter à une proximité non souhaitée entre collègues. Selon Ben Lerer, le fondateur de Thrillist Media Group, une entreprise qui organise régulièrement des happy hour et des dégustations d’alcool, cela n’est pas souvent le cas en pratique. "Nous avons affaire à des adultes. Il n’y a rien de mal à savourer une bière au bureau en terminant de travailler. Naturellement, si le but est de se saouler, mieux vaut rentrer à la maison. De toute façon, nous offrons aussi une alternative non alcoolisée."

Le docteur Nancy Rothbard, spécialisée en comportement social sur le lieu du travail, déclare que boire au bureau améliore surtout les relations entre les travailleurs jeunes, blancs et masculins, mais que beaucoup d’autres se sentent exclus. "Les gens qui pour des raisons de santé ou de religion ne boivent pas d’alcool ont du mal avec cette nouvelle tendance" explique-t-elle. "Ils subissent beaucoup de pression pour participer à ces drinks, mais ils ne s'y sentent pas à l'aise."

L’avocat Craig Annunziata ne voit pas non plus beaucoup d’avantages. "Si les employés boivent de l’alcool au bureau et que la situation dérape d’une ou l’autre manière, l’employeur peut avoir de graves problèmes" ajoute le spécialiste en droit du travail. "L’assurance responsabilité civile couvre certains risques, mais certainement pas tous."

 

Retour à la liste