Bosser chez Facebook, Google ou à Wall Street: les questions les plus bizarres en entretien

Publié : dimanche 27 août 2017

Vous aussi, vous avez déjà  du répondre à  une question vraiment loufoque lors d'un entretien d'embauche? Ce n'était sans doute rien à  côté des casse-têtes posés chez Facebook, Google ou dans les banques de Wall Street... 

Le site Glassdoor.com a compilé les questions les plus folles posées en entretien auprès de grandes sociétés américaines.

Problèmes mathématiques pour bosser chez Facebook ou Google

Certaines entreprises testent le potentiel mathématique des candidats. Ainsi, chez Facebook, les candidats doivent résoudre le problème suivant: Il y a 25 chevaux de course, mais ils ne peuvent courir que par 5 à  la fois. Vous avez un chronomètre et devez déterminez les trois chevaux les plus rapides en faisant le moins de courses possible.

Chez Google aussi, il faut être prêt à  se remuer les méninges: Vous avez devant vous un escalier imaginaire. A chaque pas, vous pouvez monter soit deux, soit trois marches à  la fois. L'escalier a un nombre inconnu de marches.  De combien de façons différentes pouvez-vous monter l'escalier?

Un poste à  Wall Street? Les pièges à  éviter...

Chez Hedge Fund, les candidats doivent dire l'adresse e-mail la plus chouette qu'ils aient jamais vue, et pourquoi.

Chez Citigroup, on s'interroge plutôt à  l'esprit sportif du candidat: "Quelle est votre stratégie au tennis de table?"

Chez UBS, une autre banque, l'entretien est une question de vie ou de mort: on pose aux candidats la question suivante: Vous jouez à  la roulette russe. Il y a donc une balle dans le pistolet. Vous tirez une première fois, aucune balle ne sort. Faites-vous tourner le barillet avant de tirer une deuxième fois ou pas?

Chez Goldman Sachs, le candidat doit se creuser les méninges pour répondre au casse-tête: "combien de pingouins il faudrait pour encercler le Pôle Nord?"

Tandis que chez Merril Lynch, on s'intéresse davantage au candidat en lui demandant de raconter sa vie depuis le jardin d'enfants.

Questions débiles?

Chez Procter & Gamble, le groupe qui produit entre autres la lessive Dash et les chips Pringles, le candidat doit vendre un 'stylo invisible' au recruteur.

Lors d'un entretien au bureau d'études Gryphon Scientific, le candidat doit déjà  penser aux fêtes afterwork: on lui demande en effet combien de petits parasols à  cocktails se trouvent aux Etats-Unis.

L'entreprise de construction Kiewitt s'intéresse quant à  elle au passé du candidat: Enfant, avec quel jouet jouiez-vous?.

Tandis que chez Towers Watson, une boîte de consulting, on demande aux candidats d'estimer le nombre d'avions en vol au moment de l'entretien...

Retour à la liste