Botox: y succomberiez-vous pour garder votre emploi?

Publié : mercredi 21 mars 2018 Par

Poches sous les yeux, paupières qui tombent, dents abîmées… Par peur de perdre leur emploi, de plus en plus d’employés recourent à la chirurgie esthétique, expliquent nos confrères de L'Express.fr.

chirurgie

Laurence, 52 ans, par exemple, dirige une agence immobilière à Paris. Selon elle, il s’agit d’un métier de contact et de représentation où il est important d’inspirer confiance. Soucieuse d’avoir l’air toujours “au meilleur de sa forme”, elle se rend régulièrement dans un cabinet de chirurgie esthétique pour des soins “légers”: des injections de Botox et d’acide hyaluronique, confie-t-elle à L’Express.fr.

“Avant, les gens consultaient uniquement pour doper leur séduction, ou pour tenter d’apaiser des complexes personnels. Aujourd’hui, beaucoup s’inquiètent aussi pour leur travail. Avec l’âge, ils craignent de ne plus renvoyer une image de performance, de dynamisme. Il viennent chez nous pour retrouver confiance en eux et rester compétitifs”, explique Laurence Benouaiche, chirurgienne plastique à Paris, à nos confrères de L’Express.fr. Si l'envie de plaire, d'être bien dans sa peau et de se sentir jeune relève bien évidemment de motifs personnels, le travail s'est aussi immiscé dans les raisons du passage à l'acte.

Le recours à la chirurgie esthétique pour motif professionnel semble ainsi se banaliser. "Chaque époque a son âge phare. Autrefois, les jeunes qui entraient dans la vie active s'habillaient comme des vieux, pour avoir l'air crédibles, sérieux. Aujourd'hui, c'est l'inverse. Les plus de 40 ans essaient de ressembler à de jeunes adultes. Ils s'excusent de vieillir et tentent d'oublier que leur corps est un compagnon de vie avec sa dynamique propre", explique Barbara Carnevali, maître de conférences à l'EHESS (une faculté à Paris).

"Les injections de Botox seront elles un jour prises en charge par les complémentaires santé d'entreprise? On ne jurerait pas que non", termine L'Express.fr.

 

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018 sur notre site web 

Retour à la liste