Brabant wallon: les transports en commun n’ont pas la cote pour se rendre au travail

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 11 févr. 2019

Seule une personne sur dix en Brabant wallon choisit les transports en commun pour se rendre au travail, selon une étude récente Acerta, le spécialiste RH. Sans grande surprise, la voiture reste encore de loin le moyen de transport privilégié dans la province.

Les travailleurs cyclistes, eux, sont de plus en plus nombreux, mais restent quand même en dessous des 4%. En cause: le manque de pistes cyclables, la sécurité dite insuffisante, l’habitude de la voiture, le manque de box pour vélos sécurisés, les distances trop importantes, l'effort physique qui peut effrayer, etc.

Le manque d'incitants au sein des entreprises est également dénoncé. «Il faut pouvoir équiper les entreprises de douches, de rails à vélos sécurisés… Ce sont toutes des politiques qu’on a déjà mises en place au niveau de la Province, et on voit que, rapidement, dans la culture d’entreprise, les gens viennent à vélo», déclare Pierre Francis, directeur du Service de l’Environnement et du Développement territorial, à la province du Brabant wallon.

Il est cependant important de souligner qu'en Brabant wallon, la distance moyenne domicile-travail est de 25 km et  est souvent parsemées de côtes importantes. Le directeur du Service de l’Environnement rappelle alors que le vélo électrique peut être une excellente alternative : « le vélo électrique permet de faire un plus long trajet. Et certains d’entre eux atteignent quand même les 45 km/h. On est donc face à des vélos qui peuvent aller plus vite. »