Bruxelles choisit la mobilité durable

Rédigé par: Sarah Poucet
Date de publication: 30 nov. 2020
Catégorie:

NAM-Service mobilité durable

400, c’est le nombre de bornes électriques que la Région Bruxelloise va déployer sur son territoire. Sibelga, le gestionnaire de réseaux de distribution, analyse les emplacements stratégiques. L’objectif : proposer des solutions de mobilités vertes à tous les Bruxellois.

 

>> Lire tout le dossier Mobilité Durable

 

Gestionnaire des réseaux de distribution de gaz et d’électricité à Bruxelles, Sibelga est un
acteur clé de la transition énergétique. Notamment en matière de transports électriques. Actuellement, les infrastructures de recharges pour véhicules électriques sont peu développées mais Sibelga s’est engagée dans plusieurs projets, privés et publics. La région bruxelloise a notamment chargé le gestionnaire de réseaux de placer 400 bornes de recharge d’ici fin 2022. Reste à savoir où les placer. Sur la question, Marie-Pierre Fauconnier est intransigeante, il faut les mettre à la disposition de tous. La transition énergétique doit se faire pour tous les Bruxellois. Elle doit être inclusive. Quand on parle de 400 bornes sur l’ensemble du territoire, elles ne doivent pas être placées là où elles sont les plus rentables mais bien là où elles sont utiles. On doit penser à tous les citoyens. C’est un élément que nous devons prendre en compte. souligne-t-elle.

Inauguration Sibelga

© Sibelga

Un rôle d’exemplarité

En tant qu’acteur de la transition, Sibelga se doit de donner l’exemple et sa CEO compte bien s’en donner les moyens. Tout commence en interne. Les travailleurs de Sibelga disposent d’un package mobilité. Ainsi, par des incitants financiers, l’entreprise les encourage à opter pour des véhicules verts ou pour la mobilité douce. Les déplacements professionnels se rapprochent, eux aussi, de la neutralité carbone grâce à la transformation de la moitié de la flotte d’utilitaires au gaz naturel ou à l’électricité pour fin 2021. Une démarche relativement compliquée pour certains véhicules comme les camions cinq tonnes qui n’existent pas encore sur le marché de l’électrique. L’objectif est d’atteindre la totalité de véhicules verts en 2028. La plupart de ces utilitaires sont très couteux mais pour Marie-Pierre Fauconnier, c’est un investissement qu’il fallait réaliser : Je pense qu’il faut démystifier la transition énergétique. En mettant ces véhicules électriques dans les mains de nos travailleurs, de nos techniciens, Sibelga envoie un message clair: la transition c’est pour tous les Bruxellois!

Marie-Pierre Fauconnier [square]

Marie-Pierre Fauconnier, Chief Executive Officer

Une gestion intelligente de la recharge

En matière de mobilité durable et notamment de véhicules électriques, l’enjeu de Sibelga c’est aussi la stabilité du réseau. Est-il assez robuste pour intégrer ces nouvelles recharges de voitures électriques ? L’entreprise assure que oui. Le réseau est suffisamment dimensionné que pour accueillir l’entièreté des bornes de recharge jusqu’à 2030. Une recharge qui devra cependant être gérée intelligemment. En effet, si tout le monde branche sa voiture en rentrant du travail, il y a un risque de surcharge sur le réseau. La recharge sera donc davantage étalonnée dans le temps, surtout pendant la nuit, puisqu’en général, ce même véhicule n’est pas utilisé avant le lendemain matin.

L’entreprise veille également à encourager le secteur public à la suivre dans ses démarches. Ainsi, elle a mis en place une centrale d’achats de véhicules utilitaires électriques et au CNG qui compte aujourd’hui 43 adhérents dont les 19 communes bruxelloises, des zones de police ou encore Bruxelles environnement. Sibelga étudie aussi d’autres technologies comme l’hydrogène et réfléchit actuellement à un partenariat pour répondre à la volonté de la STIB d’équiper des bus en recharges d’hydrogène et ainsi verduriser le réseau de transports en commun.

La volonté de Sibelga de s’engager comme moteur de la transition énergétique est claire et a d’ailleurs convaincu plusieurs talents à rejoindre l’entreprise. En effet, le directeur général constate que de nombreux jeunes ingénieurs citent l’engagement de Sibelga comme un vrai facteur d’attractivité.

>> Lire tout le dossier Mobilité Durable