Chaque travailleur perdra 400 euros par an

Chaque travailleur perdra 400 euros par an suite à la nouvelle loi salariale que prépare le gouvernement. C'est en tout cas ce qu'affirme le PTB (Parti des travailleurs de Belgique, communiste) depuis les rangs de l'opposition au gouvernement Michel.

> A la recherche d'un nouveau défi? Plus de 1000 offres d'emploi vous attendent ici 

Selon le PTB, le projet de loi tel que prévu par le gouvernement fédéral en matière de limitation des possibilités de progression salariale fera perdre à un travailleur disposant d'un salaire moyen au moins 753 euros pour la période 2017-2018, soit près de 400 euros par an.

Le PTB y voit le résultat du texte sur lequel les ministres se sont mis d’accord le 16 décembre dernier. Celui-ci est inscrit ce mardi 10 janvier à l’ordre du jour de la commission des Affaires sociales de la Chambre.

> Êtes-vous suffisamment rémunéré? Découvrez-le grâce à notre compas des salaires 

Le gouvernement met la dernière main à une modification de la loi de 1996 qui, via une “norme salariale”, fait correspondre les augmentations salariales en Belgique à celles des pays voisins. L’objectif est de supprimer l’écart avec ces pays.

Au lieu des 2,4% de marge selon l’ancienne loi, les salaires ne pourront plus augmenter que de 1,2% en 2017-2018, suivant la nouvelle législation. “C’est particulièrement peu”, a réagi Peter Mertens, président du PTB.

> Voir aussi: "Les 25 entreprises qui paient le mieux" 

Évoquant un “dumping salarial”, celui-ci a affirmé que l’an dernier, les travailleurs belges ont perdu 0,9% de leur pouvoir d’achat net, soit la plus forte baisse de toute l’Union européenne.

Selon le PTB, suite à la nouvelle loi, un salarié qui gagne 2.976 euros bruts par mois perdra 753 euros d’augmentation de salaire en 2017-2018.

> Voir aussi: "11 kilos en trop = 10 000 euros en moins" 

Par

Publié :

Retour à la liste