CHU de Charleroi : aux côtés des nouveaux engagés !

Date de publication: 18 oct. 2021
Catégorie:

CHU de Charleroi

Les nouveaux membres du département infirmier comme les étudiants sont systématiquement pris en charge par une infirmière ICANE.

Entamer un nouveau job au sein d’une institution génère toujours de l’inquiétude, voire une certaine anxiété qui peut entraver les capacités réelles d’adaptation. Au CHU de Charleroi, l’accueil des nouveaux collègues est une étape cruciale : personne n’est abandonné à son sort, et en particulier au sein du département infirmier !

Depuis 2000, les infirmières Chargées de l’Accompagnement du Nouveau personnel et des Etudiants (ICANE) prennent chaque nouvel arrivant sous leur aile, afin de créer un climat de confiance et favoriser leur intégration. « Tout changement engendre des craintes, c’est un sentiment légitime, explique Antonella Barboni, infirmière ICANE. Nous sommes donc là dès ses premiers pas dans l’institution pour l’accompagner, répondre à ses questions, et ce, en complément de l’écolage précieux apporté par l’infirmier chef, son tuteur et ses collègues. Après un mois de travail, le nouvel engagé est revu sur base de son auto-évaluation et de son ‘’carnet de bord’ rempli par son tuteur. Si tout est au vert, on l’encourage vers l’autonomie. Si des points posent problèmes, un suivi particulier est apporté pour corriger les écarts et réintégrer au plus vite le parcours d’intégration ».

Dans de rares cas, les premiers mois de travail s’avèrent décourageants. Mais les ICANE restent aux côtés des recrues jusqu’à les accompagner sur le terrain de manière individuelle.

« Des moyens stratégiques de raisonnement clinique, des échanges interactifs sont alors nécessaires. Quoiqu’il arrive, les nouveaux engagés sont revus tous les trois mois, jusqu’à la fin de leur première année. Ces différents entretiens permettent d’évaluer l’acquisition de leurs connaissances, mais aussi leur sentiment de bien-être au travail ».

Le modèle d’accompagnement ICANE s’applique également à tout changement de statut ou à la reprise du travail après une interruption de longue durée. Les étudiants qui effectuent un stage au CHU de Charleroi bénéficient aussi de ce soutien. « Accompagner quelqu’un, ce n’est pas être à sa place ou derrière lui : c’est être à ses côtés », conclut Antonella Barboni.

De nombreux avantages de travailler à l’ISPPC

Outre l’accompagnement par les ICANE, les nouveaux engagés au sein du département infirmier bénéficient de nombreux avantages.

Citons, à titre d’exemples, les chèques-repas, les sursalaires de 11 % pour prestations irrégulières, les horaires attractifs (1 week-end sur 3), la valorisation financière de certains titres et spécialités, 6 jours de congés supplémentaires liés à l’assiduités ainsi que 3,5 jours extra-légaux… Sans oublier, l’accès à la formation permanente, la mobilité possible au sein de l’intercommunale, l’accès au 7 crèches de l’ISPPC et les prix avantageux au sein des restaurants d’entreprise, le parking gratuit sur tous les sites…

Et surtout, la certitude de travailler dans une institution à la pointe, tournée vers le social et axée sur la recherche.

Tout changement engendre des craintes, c’est un sentiment légitime. Ces différents entretiens permettent d’évaluer l’acquisition de leurs connaissances, mais aussi leur sentiment de bien-être au travail. Accompagner quelqu’un, ce n’est pas être à sa place ou derrière lui : c’est être à ses côtés.

>> Participer au salon de la santé gratuitement

>> Travailler à l’ISPPC – CHU de Charleroi