Combien de Belges cherchent activement un autre job ?

Indépendamment de la distinction entre un comportement de recherche volontaire (c.-à -d. une personne qui cherche un nouvel emploi parce qu’elle souhaite changer de travail) et un comportement de recherche forcée (c.à d. une personne qui cherche un emploi sans avoir envie de changer, par exemple en cas de menace de licenciement ou de faillite), on constate aussi clairement différents degrés d’intensité ou d’« urgence » dans l’intention de départ, allant de « ne pas envisager un nouvel emploi à  moyen terme » (43,2 % des travailleurs) à  « chercher activement un autre emploi actuellement » (21,3 %) en passant par « envisager un nouvel emploi à  moyen terme » (20,2 %) et « souhaiter un nouvel emploi actuellement » (15,3 %).

Plus d’un travailleur sur cinq déclare chercher activement un autre emploi. La grande majorité de ceux-ci (presque 90 %) le font de façon volontaire. Par ailleurs, seul un petit groupe de travailleurs ne souhaite à  vrai dire pas changer de travail, mais cherche tout de même un autre emploi par nécessité.

Source : Enquête des salaires 2014, Références et KU Leuven

Publié :

Retour à la liste