Combien gagnent les contrôleurs aériens?

En protestation au projet de réforme de l'espace aérien par la Comission Européenne, les aiguilleurs du ciel font la grève. Combien gagnent les contrôleurs aériens belges et ailleurs?

Belgique: entre 5.900 et 6.900 euros brut par mois

Chez Belgocontrol, l’entreprise publique autonome responsable du trafic aérien en Belgique, on laisse entendre qu’un contrôleur aérien expérimenté (contrôleur aérien tour, contrôleur aérien approche, ou contrôleur aérien en route) gagne entre 5.900 et 6.900 euros brut par mois.

Un contrôleur aérien qui débute sa carrière a droit à un salaire dès son premier jour de formation. Il gagne environ 1.700 euros brut par mois. Une fois la formation et le stage opérationnel réussis, la rémunération grimpe aux alentours de 3.100 euros brut par mois.  

Espagne: 350.000 euros par an en moyenne

Ces dernières années, les contrôleurs aériens pouvaient compter sur un salaire annuel moyen de 350.000 euros, selon le journal britannique The Guardian. Le salaire le plus élevé s’élevait même à 900.000 euros par an. 30 autres contrôleurs aériens gagnaient plus de 720.000 euros par an. Et 130 de leurs collègues empochaient eux plus de 600.000 euros par an.

Leur contrat précise qu’ils doivent prester 1.000 heures de travail par an. Mais la plupart des contrôleurs aériens effectuent en plus encore quelque 600 heures supplémentaires, lesquelles devraient en principe être payées au triple du tarif normal. Mais, suite à une décision du gouvernement espagnol, les aiguilleurs du ciel ont vu leur salaire moyen baisser à 200.000 euros par an. Et il a été décidé de rémunérer les 1.600 heures prestées annuellement au tarif normal.

Quel est le rôle des contrôleurs aériens?

En Belgique, les contrôleurs aériens sont responsables de l’accompagnement et du contrôle des avions qui décollent et qui atterrissent dans les aéroports belges et des vols qui traversent l’espace aériens belge. Ils contrôlent ainsi environ 50.000 vols par an.  

Retour à la liste