A combien s'élève la fortune de Roman Abramovich, propriétaire de Chelsea?

Roman Abramovich est aux anges: son équipe Chelsea a remporté récemment la Ligue des Champions contre le Bayern de Munich, et il vient de s'offrir Eden Hazard. A combien s'élève la fortune de l'oligarque russe? 

2 milliards d'investissements

En juin 2003, Abramovich devient patron du Chelsea FC. Dès cet instant, il injecte des sommes colossales dans le club. Il commence par résorber la dette de 120 millions d'euros et sort ensuite le portefeuille pour attirer la crème des joueurs chez les Blues.

Roman Abramovich, dont la fortune est estimée à  un peu plus de 12 milliards de dollars par Forbes, aurait dépensé plus de 2 milliards d'euros de sa fortune personnelle depuis l'acquisition de Chelsea, dont 1,2 milliard dans les salaires des joueurs.

Eden Hazard, courtisé par Manchester United et Manchester City, s'est finalement décidé à  rejoindre les Blues. Abramovich n'a pour cela pas lésiné à  la dépense: 40 millions de frais de transfert pour le LOSC et 550 000 euros net de salaire mensuel pour Hazard!

Self-made man

A 45 ans, le Russe est classé 68e au classement Forbes des plus grosses fortunes du monde. Il est également la neuvième plus grosse fortune de Russie et la troisième du Royaume-Uni. Pourtant, Abramovich est ce qu'on appelle un "nouveau riche". Orphelin de père et de mère, il a fait fortune en profitant de la période trouble de la Perestroïka, dans les années nonantes, c'est-à -dire les débuts de la libéralisation économique en Russie.

L'équipe de football de Chelsea n'est pas le seul caprice d'Abramovich. Il est également propriétaire du plus gros yacht au monde, l'Eclipse, un bateau de plus de 160 mètre acquis en 2010 pour la bagatelle de 350 millions d'euros.

De 2000 à  2008, Roman Abramovich a été gouverneur de la province russe de Tchoukotka (proche de l'Alaska).

Le gang des oligarques

Des oligarques Russes qui possèdent des équipes de football, il y en a quelques-uns. Sans compter les qataris à  la tête du PSG et le Cheick Mansour qui couve Manchester City... Ces milliardaires sont assez mal vus dans le milieu car ils lésinent rarement sur les moyens et n'hésitent pas à  investir leurs propres deniers pour débaucher les meilleurs joueurs du monde.

L'UEFA dénonce un financement déloyal, et appelle a un respect du "fair-play financier", un plan à  mettre en œuvre pour 2013-2014 qui consiste à  sanctionner les clubs de football qui dépensent plus que ce qu'ils ne gagnent.

Retour à la liste