Combien va gagner le roi Philippe?

Les revenus du roi Albert avaient grimpés de 300.000 euros début 2013, pour arriver à un total de 11,5 millions d’euros par an. Le roi Philippe peut compter sur le même montant après l’abdication de son père.

Le gouvernement Di Rupo avait pourtant promis en 2012 de geler les dotations des membres de la famille royale pendant deux ans. Cela a effectivement été le cas pour Astrid, Philippe (alors toujours Prince héritier), Laurent et Fabiola, mais pour le roi Albert cela n’était légalement pas possible. Le montant de la ‘Liste civile’ est en effet fixé pour toute la durée de son règne et est adapté en fonction de l’index.

Lorsqu’Albert II a abdiqué, il était donc possible de faire des changements à cette Liste civile. Mais Elio Di Rupo a déclaré qu’il n’y aurait pas d’adaptation pour le Prince Philippe. Il dispose donc du même montant que son père, quand celui-ci était encore sur le trône.

Liste civile : 6 millions d’euros par an

Le Roi ne perçoit pas de salaire pour la fonction qu’il exerce. Mais une Liste civile est fixée lors de l’entrée en fonction du souverain, qui reprend les moyens accordés par l’Etat au Roi pour lui permettre d’exercer sa fonction en toute indépendance.

La liste civile du Roi Albert II a été fixée par la loi du 6 novembre 1994 à un montant de 6.048.602 euros par an. Cette somme a été définie pour toute la durée du règne du souverain, mais est revalorisée tous les 3 ans pour assurer un maintien du pouvoir d’achat.

Cet argent est destiné à assumer toute les dépenses liées à la fonction royale : les dépenses de personnel, qui engloutissent plus de 66% du budget, les frais d’entretien des habitations royales (12,5%), les activités et visites officielles (5,5%), les coûts chauffage, eau et électricité, l’entretien du parc automobile, …

Dotation royale : presque 2 millions d’euros par an

En plus de la liste civile, qui couvre les frais, une dotation est également versée aux membres de la famille royale, pour l’exercice de leurs fonctions. Le roi Philippe reçoit ainsi une dotation annuelle de 1.829.454 euros.

Résidences royales

La liste civile accorde également au Roi l’usage des habitations royales. Celles-ci appartiennent donc à l’Etat, mais sont mises à disposition du Roi, qui doit pourvoir à leur entretien et leur ameublement avec le revenu qui lui est accordé. Le Roi jouit ainsi de l’usage du Palais de Bruxelles et du Château de Laeken.

Dans le cadre de la Donation royale, d’autres résidences sont également mises à la disposition du souverain, dont le Château du Belvédère et le Domaine de Stuyvenberg.

Collection royale

Une vaste collection d’objets d’art, où l’on retrouve des sculptures, des peintures, mais aussi des meubles ou de l’argenterie, a été amassée au cours des règnes de différents souverains, puis rachetée par l’Etat. Cette Collection royale, qui appartient donc à l’Etat, est elle aussi mise à la disposition du roi pour l’ameublement et la décoration de ses résidences.

Le Roi Albert

Après son abdication, le roi Albert II recevra 923.000 euros par an. Le même montant que le prince Philippe a reçu en tant que Prince héritier. 170.000 euros sont destinés à ses frais propres, le reste est consacré à ses frais de personnel et ses frais de fonctionnement.

La nouveauté est que ces 170.000 euros de frais propres seront imposables. En gros, il s’agira d’un impôt d’environ 50%, donc le roi gardera 85.000 euro de sa dotation.

Source: monarchie.be

Retour à la liste