Combien va perdre Lance Armstrong en rendant ses 7 titres du Tour de France?

Lance Armstrong a été condamné par l’Agence Américaine Anti-dopage (Usada) à rendre tous les prix qu’il a gagnés après le 1er août 1998, y compris ses 7 titres du Tour de France. Au-delà de l'humiliation, doit-il s'inquiéter pour ses finances?

Il était l'un des cyclistes les plus populaires du monde, grâce à sa carrière hors du commun et à son combat contre le cancer. Armstrong a pourtant renoncé à faire appel de la décision de l’Usada (Agence Américaine anti-dopage), qui le radie à vie du cyclisme professionnel et lui demande de restituer tous ses titres depuis le 1er août 1998.

Selon les estimations du Sunday Times, sa fortune personnelle est estimée à 100 millions d’euros (patrimoine immobiliers, œuvre d’arts, actions etc)... Alors, doit-il s'inquiéter pour sa fortune?

Combien d'argent va-t-il perdre?

Armstrong est donc obligé de restituer tout l’argent gagné lors des Tours de France. C'est-à-dire non seulement la somme gagnée pour ses 7 victoires (valeur: 2,5 millions d'euros aujourd'hui) mais aussi toutes les primes accumulées : 8.000 euros par étape remportée (prime 2012), 350 euros par jour de maillot jaune porté (prime 2012), ainsi que toutes les primes pour les cols de montagne (voir les détails ici), ce qui va vite devenir astronomique puisque Lance Armstrong a participé 9 fois en tout au Tour de France depuis 1998.

Mais ce n'est pas tout: L’Usada exige d’Armstrong qu’il rembourse tout l’argent gagné depuis le 1er aout 1998 jusqu’à aujourd’hui, c'est-à-dire la moindre prime remportée. A qui cet argent va-t-il revenir? Cela doit encore être déterminé. Pour les Tours de France, il va falloir calculer qui aurait dû gagner le titre cette année-là… Et vérifier si lui non plus n'a pas été mêlé à des affaires de dopage. Pas évident par les temps qui courent... L'UCI (Union Cycliste Internationale) pourrait donc récupérer cet argent et le consacrer à la lutte contre le dopage.

Le chouchou des sponsors

Malgré tout, le capital sympathie du cycliste héroïque rescapé du cancer n’a pas énormément faibli. Ses fans sont toujours derrière lui... et ses sponsors aussi. Nike, avec qui le coureur est sous contrat depuis 1996, a réaffirmé son soutient à Armstrong et a sa fondation contre le cancer. Pareil pour le brasseur Anheuser-Busch et l'équipementier Oakley.

Important pour Armstrong, quand on sait que si ses revenus s'élevaient à 20 millions de dollars en 2010, 16 millions provenaient directement de ses contrats de sponsoring avec Coca-cola, Nike, Subaru etc.

Retour à la liste