Comment chercher un autre job sans se faire pincer?

Publié : mardi 16 janvier 2018

Lassitude, besoin de challenge, horizon bouché, marre des collègues et du patron, envie de changer de secteur, une augmentation qui n'arrive pas... Les raisons de chercher un autre job sont nombreuses. Quelques conseils pour chercher sans crainte. La confiance des travailleurs dans la reprise économique se traduit par une augmentation de la mobilité. Rechercher un emploi exige du temps, de la concentration et de la disponibilité. Ce n'est pas évident de cumuler recherche active et travail quotidien. Alors, comment faire pour ne pas éveiller les soupçons et créer un mauvais climat au boulot?

CV et lettre de motivation travaillés à domicile

Est-ce réellement productif de pondre une lettre de motivation entre deux deadlines, deux réunions? Pensez-vous être totalement concentré sur votre objectif en ayant toujours un "oeil dans le dos" pour voir si on vous observe ?  Prenez le temps de rédiger tout cela chez vous et évitez les fautes, les approximations, les clichés qu'une rédaction trop rapide pourrait créer...

Autre conseil judicieux qui vaut sans doute encore plus en période de recherche active tout en assumant un boulot: utilisez une document excel pour avoir une vision claire des postes pour lesquels vous postulez. Que faut-il y inscrire: nom de l'entreprise, job description, nom de la personne de contact, statut de votre recherche (réponse, pas encore de réponse, premier contact téléphonique...)

>> À lire : Une PME sur trois envisage de recruter au cours des trois prochains mois 

Internet: profil anonyme et communication limitée

Placez son CV en ligne? Bonne initiative mais assurez-vous que votre boss ou d'autres membres de votre entreprise ne puissent vous repérer. Vous pourrez toujours expliquer rester alerte au marché, mais ce ne sera sans doute pas bien ressenti. Rendez votre profil anonyme et limitez l'accès à ce dernier.

Rappelons que les réseaux sociaux que cela soit LinkedIn, Viadeo ou même Facebook sont potentiellement dangereux.

Il est évident que sur les réseaux professionnels vous êtes au coeur d'un réseau avec bon nombre d'employés de votre entreprise. Faut-il rappeler qu'utiliser son statut ou son mur pour clamer son envie d'aller se faire payer ailleurs est tout aussi "risqué"?

>> À lire : 6 choses que les recruteurs veulent voir sur votre profil LinkedIn

Mettez prudemment votre réseau en branle

Comme le consacre l'expression: "on est jamais mieux servi que par soi-même". C'est aussi vrai dans la recherche d'un nouveau job. Cela fera bondir bon nombre mais c'est une vérité absolue. Enormément de personnes recrutées le sont via un réseau de connaissances. Votre meilleur allié: c'est votre entourage.

Mais ne vous limitez pas à au noyau dur. Pensez aussi aux clients, fournisseurs, employés d'autres entreprises que vous croisez eta avec qui vous avez noués de solides relations. Restez discret mais faites comprendre votre volonté de bouger.

Avec vos collègues, il sera plus stratégique de ne rien dire même à ceux et celles qui éventuellement vous auraient fait part de leur volonté de quitter la société aussi...

>> À voir : Les jobs à domicile les mieux payés

Organisation discrète des rendez-vous

Un recruteur prend contact avec vous. C'est un bonne chose! Si vous recevez l'appel sur le plateau où vous travaillez, soyez discret. La solution idéale est de demander à pouvoir rappeler dans de meilleures conditions (pourquoi pas en soirée ou tôt le matin).

Evidemment, c'est frustrant car vous aurez peur de ne pas marquer des points pour ce premier contact téléphonique. Espérez que le recruteur comprenne la situation et se rende compte que vous travaillez encore pour un employeur.

Vous pouvez toujours vous isoler dans un bureau, une cage d'escalier, une salle de réunion. Mais la fréquence devra être maîtrisée afin de na pas éveiller de soupçons.

En ce qui concerne l'entretien, essayez de fixer le rendez-vous tôt le matin ou en fin de journée. Il sera plus évident de prétexter une arrivée tardive ou un départ anticipé qu'une absence en pleine journée. L'heure de table est déconseillée: stress, retard possible, esprit ailleurs... Sinon, utilisez les jours de congés qui restent.

>> À lire : 5 astuces pour un CV très percutant 

Préparez les conditions de votre départ

Renseignez-vous discrètement sur les conditions et la politique de votre entreprise en la matière. Cette question vous sera de toute façon posée par votre éventuel nouvel employeur. Cela vous permettra aussi de négocier ce départ de la meilleure façon.

>> Vous cherchez un job ? Découvrez nos 1.300 offres d'emploi !

Retour à la liste