Comment combiner mes travaux avec un job à temps plein ?

Alors que l'incontournable salon Batibouw bat son plein, peut-être envisagez-vous de construire votre maison ou de rénover. Des projets assez stressants... Comment combiner cela avec une vie professionnelle ? Comment minimiser ce stress ?
Sabrina Horlin, conseiller en prévention aspects psychosociaux Arist

Le Belge a une brique dans le ventre. Mais que l’on construise ou rénove, le stress est toujours de la partie. Ceux qui comptent uniquement sur l’architecte et/ou qui s’attendent à  ce que le(s) entrepreneur(s) se charge(nt) de toute la coordination devront souvent déchanter. Parmi les points les plus délicats, on compte les retards, les frais beaucoup plus élevés que prévu et le fait que les entrepreneurs ne respectent pas certains accords.

Même pour les personnes qui construisent ou rénovent elles-mêmes, les choses ne se passent pas sans mal. Que faire pour limiter ce stress ? Et surtout : comment faire en sorte que le stress auquel on est inévitablement confronté au cours d’un projet de construction (ou de rénovation) n’aie  pas d’influence négative sur sa vie professionnelle ?

Vous avez un projet de construction (ou de rénovation) ? Voici quelques conseils !

Il est important de prendre conscience qu’en vous lançant dans un projet de construction (ou de rénovation), vous vous engagez dans une entreprise à  long terme qui vous coûtera probablement beaucoup d’énergie. Dans le cadre de la préparation et de l’exécution, tenez compte des points suivants;

  • La préparation est essentielle

Il est utile de « s’inspirer » et d’apprendre des expériences des autres. Même si, dans votre entourage, vous ne connaissez personne qui pourrait vous conseiller, une bonne préparation est importante. Informez-vous alors en lisant des blogs sur la construction, par exemple.

Les décisions les plus importantes relatives à  votre projet doivent être prises dans les débuts : allez-vous vous charger vous-même des travaux et de la coordination (1), allez-vous faire exécuter les travaux et gérer vous-même la coordination (2) ou allez-vous déléguer les travaux et la coordination (3) ? L’option 1 sera probablement moins onéreuse que l’option 2 et vous reviendra certainement moins cher que l’option 3. Mais l’option 1 exige de disposer des connaissances et aptitudes nécessaires. L’option 3 vous demandera quant à  elle un investissement en temps moins important. Prenez le temps qu’il faut pour cette préparation, cela vous permettra d’être moins sous pression par la suite;

  • Prévoyez une marge dans les frais et les délais

Les informations que vous récolterez des expériences d’autres personnes vous permettront de prévoir, au préalable, une marge importante dans les frais et les délais. Pour les frais, une marge de 15% est un bon point de référence. En matière de délais, trop vaut mieux que pas assez. Il faut donc aussi prévoir la marge nécessaire à  ce niveau. Plus vous prévoyez de temps et moins vous serez stressé.

  • Effectuez des contrôles

Le contrôle est un outil important dont vous disposez, peu importe que vous gériez vous-même votre projet de construction (ou de rénovation) ou que vous déléguiez toutes les tâches. Contrôlez tous les travaux effectués à  temps et si nécessaire, demandez l’aide d’un spécialiste en la matière qui, en cas de doute, pourra vous donner son avis sur les travaux effectués.

  • Détendez-vous

Prenez de temps en temps un week-end pour vous détendre et assurez-vous qu’il vous reste suffisamment de temps à  consacrer à  votre famille et vos amis. La détente aura aussi un effet bénéfique sur votre travail.

4 conseils pour votre travail

  • Parlez-en avec votre chef

Informez votre chef de vos projets de construction (ou de rénovation) et considérez ensemble les effets possibles que cela pourrait avoir sur votre environnement de travail dans les mois à  venir. Vous est-il possible de vous absenter pendant les heures de bureau pour assister à  d’éventuelles réunions de chantier ? Pouvez-vous adapter votre horaire en fonction de votre projet ?

Dites clairement à  votre chef que votre but n’est pas de vous dérober à  votre travail, mais que vous devrez peut-être aborder le travail autrement. Attention : votre employeur ou ligne hiérarchique n’a aucune obligation légale de vous accorder certains privilèges.

  • Ayez une bonne gestion du temps

Quand vous êtes au travail, consacrez le moins de temps possible aux soucis liés à  votre projet. Délimitez votre temps et respectez ces frontières. Une réunion, par exemple, n’est pas l’occasion de réfléchir à  votre projet de construction (ou de rénovation).

  • Respectez les règles

Existe-t-il au sein de votre entreprise des règles relatives à  l’utilisation d’internet à  des fins privées pendant les heures de travail ? Si c’est le cas, respectez ces règles pour ne pas vous attirer des problèmes. Dites-vous qu’il est logique que votre employeur attende de vous que vous travailliez, et ce, malgré les problèmes que vous rencontrez dans votre projet de construction (ou de rénovation).

Un bref entretien téléphonique avec votre architecte ou chef de chantier ne constitue pas nécessairement un problème, mais dans ce cas-ci aussi, les règles en matière de conversations téléphoniques privées au travail sont d’application. Pour ne pas déranger vos collègues dans leur travail, il vaut mieux vous isoler pour ce type d’entretiens téléphoniques.

  • Planifiez judicieusement vos congés

Ne prenez pas tous vos congés en une seule fois. Ménagez-vous une poire pour la soif pour les moments où les choses ne se dérouleraient pas comme prévu. ;Si vous comptez effectuer vous-même les travaux et la coordination, envisagez de prendre une interruption de carrière pour une certaine période.

En conclusion

Malgré les éventuels problèmes auxquels vous pouvez être confronté pendant la construction ou la rénovation, essayez de prendre du plaisir à  construire ou rénover et veillez à  avoir l’équilibre indispensable entre votre travail, votre projet de construction (ou de rénovation) et la détente nécessaire.

Retour à la liste