Comment donner du feedback à son boss?

La révolte gronde depuis un moment déjà  dans les rangs du MR et la rogne contre le président du parti, Didier Reynders, semble à  présent atteindre son apogée. Une meilleure communication entre les membres du parti et leur chef aurait-elle pu éviter une telle crise? Et comment procéder pour donner du feedback à  son supérieur?

Lorsque l'on travaille avec quelqu'un, il est facile d'évaluer ses performances, ses points forts tout comme ses faiblesses. Cette réalité est vraie également par rapport à  votre patron. Mais il est toujours plus délicat de donner un avis franc sur la façon de travailler d'un supérieur. Ne mettriez-vous pas ainsi votre carrière en danger? Emettre des critiques envers son chef, aussi objectives et justifiées soient-elles, est un art certes difficile, mais qui peut se révéler très bénéfique si vous le maîtrisez.

Osez vous exprimez

Les experts le disent: si un patron ne sait pas comment il est perçu, il ne peut pas améliorer ses performances. Et plus haut il se trouve sur l'échelle hiérarchique, plus il lui sera difficile de recevoir des opinions honnêtes. Votre avis est donc crucial car il peut l'aider à  se voir comme les autres le voient et ainsi adapter son comportement et sa tactique.  Il ne faut surtout pas négliger la manière pour autant : donner un tel feedback requiert tout de même une certaine prudence.

Voici quelques principes à  respecter.

Privilégiez une bonne relation

Pour donner et recevoir du feedback, il faut que vous ayez établi une bonne relation avec votre interlocuteur, quelle que soit sa position dans l'entreprise. Sans confiance, une telle discussion ne sera pas possible. Avant de vous lancer, évaluez si votre chef sera réceptif à  votre avis. Si vous savez qu'il n'acceptera pas la critique, réagira négativement ou si vous ne vous entendez pas bien en règle générale, ne dites tout simplement rien. A l'inverse, si vous entretenez une bonne relation avec votre chef, vous lui devez d'être honnête. Ne portez toutefois pas d'accusations: vos intentions doivent être positives et guidées par le désir de l'aider à  s'améliorer.

Laissez-lui l'initiative

Même si vous vous entendez très bien avec votre chef, vous lancer dans un feedback inattendu et non-sollicité serait malvenu. Idéalement, votre manager vous demanderait votre avis et vous dirait clairement ce qu'il attend de vous comme type de feedback. Mais il en est rarement ainsi dans la réalité. C'est pourquoi si votre patron ne demande explicitement de feedback, vous pouvez lui demander s'il serait intéressé d'en recevoir. Cette méthode est plus facile à  appliquer dans le cadre de l'arrivée de nouveaux clients ou d'un nouveau dossier: "Cela pourrait-il vous aider que je vous donne mon avis sur certains points de ce projet?". Posez cette question en démontrant vos bonnes intentions et votre volonté de l'aider.

Ne vous prenez pas pour le patron

Si votre supérieur se montre ouvert aux remarques, vous pourriez être tenté de lui donner votre avis à  tout va. N'en faites rien. Concentrez-vous sur ce qui vous concerne, vous, en tant qu'employé, et gardez pour vous ce que vous entreprendriez si vous étiez le chef à  sa place. Et souvenez-vous de n'utiliser la critique que de manière constructive, appuyée si possible d'exemples concrets et renforcée par quelques conseils de perfectionnement.

N'envenimez pas la discussion

Il se peut que malgré vos précautions, votre patron ne réagisse pas bien à  la critique. S'il se met sur la défensive, ou se montre agressif, gardez votre calme et abstenez-vous de répondre des choses que vous regretterez par la suite. Si le feedback vous avait été réclamé, contentez-vous d'expliquer que vous avez fait ce qui vous a été demandé. Ne vous refermez pas non plus totalement après une réaction négative. Attendez que l'orage passe puis demandez s'il souhaite encore recevoir du feedback à  l'avenir et si certains sujets doivent être ignorés. Vous saurez ainsi à  quoi vous en tenir pour la prochaine fois.

En cas de doute: ne dites rien

Si vous n'êtes pas sûr(e) que votre supérieur pourra encaisser les remarques ou que vous pensez que le sujet à  aborder est trop délicat, il vaut mieux garder le silence. Il n'y a aucune raison de mettre votre collaboration ou votre job en péril, à  moins que l'attitude de votre patron soit vraiment dommageable à  l'entreprise ou à  votre équipe. Essayez également d'avoir recours au feedback anonyme, comme il est possible de le faire dans certaines grandes entreprises via des enquêtes de satisfaction du personnel.

Texte : Elodie Fontaine - Source : Harvard Business Review

Lire aussi :

Mon patron fait souvent des erreurs. Dois-je le lui dire?

Comment dire non à  son patron?

7 astuces pour marquer des points auprès de son chef

Retour à la liste