Comment Facebook peut nuire à votre recherche d'emploi ?

Publié : mercredi 29 mars 2017 Par

Bien des recruteurs sont tentés par le fait d'aller faire un tour sur le profil Facebook des candidats à une offre d'emploi. Erreur! Car la première impression qui en découle est souvent fausse, révèle une recherche menée à la North Carolina State University et relayée par HR Square. A suivre cette étude, les professionnels des ressources humaines prendraient trop au sérieux les messages postés sur les réseaux sociaux.

> 11 façons de se faire virer à cause de Facebook

Il apparaît en effet  que les recruteurs et les professionnels RH en savent beaucoup moins sur l’usage des réseaux sociaux que les jeunes qui, eux, ont grandi avec ces outils. Ils prennent en conséquence les messages qui y figurent trop au pied de la lettre, ce qui peut amener à éliminer de bons candidats et à en embaucher de moins doués.

> Voir aussi : Facebook va concurrencer LinkedIn

Les recruteurs scannent fréquemment les profils Facebook afin d’obtenir des d’informations sur la façon dont les individus s’expriment sur certains sujets, comme l’alcool ou la drogue. Questions implicites: le candidat en fait-il usage? Cette addiction va-t-elle avoir des effets négatifs sur son travail? Réponse: les chercheurs américains n’ont pu établir que les individus qui s’expriment positivement sur les drogues ou l’alcool sur les réseaux sociaux sont moins consciencieux que les autres.

Au contraire, certains d'entre eux se sont révélés de bons candidats pour des fonctions de vente et de marketing, par exemple. L’étude a montré que ces personnes avaient un don pour le contact social. Un atout pour de telles fonctions.

> Découvrez toutes nos nouvelles offres d'emploi dans tous les secteurs !

Retour à la liste