Comment faire avancer sa carrière sans devoir manager une équipe?

Publié : jeudi 10 août 2017

Vous avez accumulé de l'expérience et êtes prêt à  avancer dans votre carrière? La plupart du temps, la promotion la plus évidente sera chef d'équipe. Mais que se passe-t-il si vous n'avez pas envie de diriger une équipe? Quelles autres voies pouvez-vous emprunter?

De bonnes raisons

Tout le monde ne rêve pas de diriger une équipe. Avant tout, un bon manager doit avoir certaines qualités, que tout le monde ne possède pas forcément. En tant que chef, vous devez par exemple être capable de déléguer, de motiver et de prendre des décisions.   

Certains n'aiment pas diriger et préfèrent continuer à exercer un travail exécutif. La perspective d'être chef d'équipe et de se faire tirer par la manche par ses collaborateurs n'est pas séduisante pour tout le monde.

4 principes pour négocier votre salaire

Et pourtant, il est souvent difficile de faire comprendre à  ses supérieurs que l'on ne souhaite pas devenir team manager. Si vous annoncez une telle décision, vous serez sans doute confronté à  une grande incompréhension. C'est pourquoi il peut être utile de proposer de vous-même une solution alternative. En voici 4.

1. Devenez expert

C'est probablement l'option la plus évidente. De cette manière, vous restez en effet concentré sur vos connaissances et vos compétences techniques. Malheureusement, les entreprises n'estiment pas toujours les experts à leur juste valeur. Et pourtant, ils peuvent être de grande importance.  

En tant qu'expert, vous devrez éviter de travailler en solitaire, et devrez au contraire étendre votre réseau et susciter de l'intérêt pour votre travail à l'intérieur comme à l'extérieur de votre entreprise.

> Voir aussi : Qu’est-ce qu’un emploi convenable?

2. Devenez un excellent généraliste

Si devenir expert ne vous tente pas, vous pouvez aussi choisir de ne pas vous spécialiser mais de plutôt vous développer un généraliste dont on ne peut se passer. Les entreprises on en effet avantage à  disposer de ce type de profil. Pensez donc à  l'utilité d'un vendeur qui a également touché au marketing ou à  un expert financier qui s'y connait en communication. Ces généralistes sont idéaux pour mener à bien des projets transversaux.

Si c'est cette voie que vous voulez explorer, il vaut mieux commencer par chercher les opportunités existantes au sein de votre entreprise. Un recruteur externe cherche en général des profils spécifiques et n'aura donc probablement pas de proposition à  vous faire.

3. Devenez le bras droit de votre chef

Ce n'est pas parce que vous ne voulez pas devenir chef vous-même que vous ne pouvez pas être en bons termes avec vos supérieurs. Un manager qui vous respecte et que vous respectez ne doit par forcément devenir un exemple à  imiter, mais peut devenir un partenaire avec qui collaborer.   

Ce choix de carrière n'est pas évident, car vous devez avoir bâti une bonne relation avec votre chef et être devenu quasiment indispensable pour lui. De plus, vous devez être très disponible, surtout si votre chef travaille sur plusieurs fronts.  

Une telle carrière n'est par ailleurs uniquement possible si vous n'avez pas de problème à  rester perpétuellement dans l'ombre de votre chef. Il sera en effet toujours vu comme la tête de votre duo.  

Vous devez aussi vous demander si cette option est vraiment réaliste. Combien de chefs montent les échelons et sont ensuite prêts à prendre quelqu'un sous leur aile?

> Les employés belges positifs sur leur emploi, moins sur les possibilités d’évolution

4. Devenez mentor

Les collaborateurs qui ne veulent pas devenir chef ne doivent pas pour autant rester enfermés dans leur bureau avec toutes leurs connaissances. Souvent, ils sont au contraire plus que disposés à  partager leur expertise avec des collègues.  

Vous remarquerez que, pour pouvoir partager vos connaissances, vous devrez obligatoirement prendre de la distance de votre propre travail quotidien.  

Mais l'avantage de ce choix est que vous pourrez très certainement compter sur la compréhension de vos supérieurs. Il y a malheureusement très peu de collaborateurs qui choisissent spontanément de montrer le chemin à  leurs collègues plus jeunes, ce qui est pourtant très important pour une entreprise. Votre proposition de vous instituer mentor sera donc certainement très appréciée.  

Source: journaldunet.com

Retour à la liste