Comment faire une candidature spontanée ?

Publié : dimanche 12 mars 2017

Vous avez déjà  répondu à des dizaines d’offres d’emploi, sans résultat, et vous envisagez de passer à  la vitesse supérieure. Vous avez raison : si rien ne bouge, pourquoi ne pas prendre une longueur d'avance en envoyant des candidatures spontanées ?

Attention : la candidature spontanée ne doit jamais ressembler à  un envoi massif de lettres identiques à  des dizaines d’employeurs potentiels. Pour que votre candidature spontanée soit réussie, il va falloir la personnaliser.

> A la recherche d'un nouvel emploi? Découvrez nos 1600 offres! 

1. La personnalisation

Première chose à  faire : renseignez-vous sur l’entreprise. Quelle personne dirige le service pour lequel vous postulez ? Adressez-vous directement à  lui dans votre lettre. Pourquoi voulez-vous travailler là -bas ? « Je me suis intéressé à  votre entreprise car... », « J'apprécie votre culture d’entreprise »... Bref, pour retenir l’attention du recruteur, vous devez donner l’impression que vous n’avez pas choisi cette société par hasard.

> Faut-il oser le CV original ? 

2. Délimitez votre terrain d'action

Inutile d’envoyer trop de candidatures, surtout si celles-ci vous demandent de vraies recherches. Faites une sélection des secteurs et entreprises qui vous attirent (en fonction de vos goûts mais aussi de la conjoncture). Ciblez ensuite votre message sur du concret (ex: projet futur de l'entreprise). Ne négligez pas non plus les PME, qui embauchent davantage sur base de candidatures spontanées.

> Voir aussi: "Mail de motivation: 5 trucs infaillibles pour être lu"

3. Savoir à  qui s'adresser

Traditionnellement, on adresse sa candidature au directeur des ressources humaines. Mais l’idéal est de toucher directement la personne qui aura de l'influence sur votre éventuel recrutement, le directeur de la branche qui vous intéresse par exemple. Notez aussi que de plus en plus d’entreprise demandent de remplir un formulaire en ligne pour les candidatures spontanées.

> Quelle formule de politesse devez-vous utiliser dans vos e-mails ? 

4. La bonne accroche

Pour ne pas voir votre candidature finir a la poubelle, soyez percutant dès le premier paragraphe de votre lettre de motivation. Pour accrocher le recruteur, vous pouvez par exemple commencer votre lettre en rappelant la compétence-phare de votre CV ou en avançant une piste de réflexion pour résoudre un problème auquel l’entreprise est confrontée. N’hésitez pas à  impliquer personnellement votre interlocuteur, surtout si vous avez déjà  été en contact avec lui.

> Besoin de connaître votre salaire brut depuis le net ou inversement? Découvrez notre calculateur brut-net ! 

5. Concision et efficacité

Faites court, précis et direct. Plus de 20 lignes effrayeront le recruteur. De plus, cela prouve que vous avez l’esprit de synthèse ! Dans votre texte, parlez de vous (ce que vous avez fait), de l’entreprise (pourquoi elle vous intéresse) et de vous deux (ce que vous pourriez vous apporter mutuellement).

> Voir aussi: "Recherche d'emploi sans résultat: faites le bilan! "

6. Soignez la chute

L'entretien d'embauche n'est pas l'objectif ultime : le but de cette candidature spontanée est d’obtenir une prise de contact. Dans votre lettre, restez le plus ouvert possible quant à  votre éventuel futur rôle dans le groupe ( « Je suis ouvert à  tous types de collaboration ») et suggérez de rencontrer votre interlocuteur pour « échanger ». Si aucun poste n'est ouvert dans l'entreprise, vous pouvez au moins espérer que le recruteur se rappellera de vous pour une future opportunité. 

> Voir aussi: "Cherche un job, c'était vraiment mieux avant?"

7. Personnalisez votre CV

N’oubliez pas non plus d’adapter votre CV à  chaque entreprise pour laquelle vous postulez. Et pour attirer l’attention, choisissez le bon titre de CV.

8. Relancez

Comme lors d’une candidature classique, n’hésitez pas à  relancer le recruteur en question. Certains recruteurs vont même attendre une relance pour s’intéresser à  une candidature spontanée. Ne soyez pas trop oppressant, mais après huit jours sans réponse, vous pouvez raisonnablement décrocher votre téléphone…

> Voir aussi: "Comment relancer un recruteur?"

 

Retour à la liste