Comment interpréter sa fiche de paie?

Chaque salarié reçoit, lors du paiement de sa rémunération, une feuille de paie - ou fiche de rémunération - au format papier ou en version électronique. L'employeur y est légalement tenu et le contenu de ce document est réglementé. Il s'agit de la seule source qui vous permet de vérifier votre salaire et le mode de calcul de ce dernier. Or, la plupart des gens n'y sont pas attentifs... Voici les principaux éléments qui vous permettront de comprendre votre fiche de paie.
La réponse de Rob Woestenborghs

Salaire brut

La base du calcul de votre salaire est le salaire brut total. C'est la somme de tous les éléments de la rémunération avant toute retenue en matière de sécurité sociale et d'impôt. La fiche de salaire distingue toutes les parties du salaire brut :  rémunération pour prestations normales, rémunération pour les jours d'absence rémunérés (vacances, jours fériés, repos compensatoire, maladie, accident du travail...),  mais aussi les suppléments pour heures supplémentaires, avantages en nature, primes ou bonus, commissions et indemnités de licenciement. 

Vous souhaitez comparer votre salaire? c'est ici

Retenue pour la sécurité sociale

Une cotisation ONSS personnelle de 13,07 % est retenue du salaire total brut des employés. Pour les ouvriers, la cotisation de sécurité sociale est calculée sur le salaire brut à  108 %.

La feuille de paie mentionne pour certains salariés un " bonus à  l'emploi ". Ces travailleurs paient moins de cotisations ONSS et perçoivent en principe un salaire net plus élevé. Le bonus à l'emploi ne peut excéder 175 EUR par mois pour un régime de travail temps plein et est inversement proportionnel au montant du salaire.  À partir d'un salaire brut de 2338,58 EUR par mois pour un régime temps plein, ce bonus disparaît.

Rémunération imposable

Le salaire brut, diminué de la cotisation ONSS, est complété par d'éventuels éléments de rémunération exemptés de cotisation ONSS pour obtenir le salaire globalement imposable. Les éléments de la rémunération qui entrent en ligne de compte dans le calcul du salaire imposable sont l'avantage lié à  l'utilisation d'une voiture de société à  des fins privées, l'abonnement social (tranche excédant 370 EUR par an), double pécule de vacances et pécule complémentaire, pécule de vacances en cas de départ, primes exceptionnelles ou dons lors d'événements particuliers exemptés de cotisations ONSS mais imposables, indemnité d'éviction, salaire garanti en cas de maladie ou d'accident du travail et exempté de cotisations ONSS....

Précompte professionnel

Un précompte professionnel est retenu sur le salaire globalement imposable. Le montant de ce précompte est déterminé par des paramètres tels que le montant de la rémunération, l'état civil, la situation familiale....  Les éléments périodiques normaux du salaire sont soumis à  un précompte moins élevé que les éléments non périodiques exceptionnels du salaire tels que la prime de fin d'année ou le pécule de vacances.  

D'autres réductions du précompte professionnel sont possibles : sursalaire pour heures supplémentaires, quote-part personnelle pour une assurance groupe, exonération supplémentaire sur les plus bas revenus (salaire mensuel imposable plafonné à  2.170,28 EUR) et le récent crédit d'impôt pour les travailleurs percevant un salaire bas qui bénéficient d'un bonus à  l'emploi.

La fiche de salaire mentionne le montant du précompte professionnel retenu. Il est un fait que deux travailleurs percevant le même salaire ne paieront pas nécessairement le même précompte. Toutefois, le précompte professionnel ne constitue qu'une avance sur l'impôt dont vous serez redevable au final.  Le calcul définitif sera effectué ultérieurement sur la base de votre déclaration d'impôt. L'éventuel précompte excédentaire ou manquant sera calculé par le fisc lors de l'imposition finale.

Rémunération nette

Le montant restant après déduction de la cotisation ONSS et du précompte professionnel constitue en principe le salaire net. 

À ce salaire net peuvent s'ajouter des montants non soumis à l'ONSS et au précompte professionnel, tels que l'intervention dans l'abonnement social (partie plafonnée à 370 EUR par an) ou le remboursement de frais par l'employeur. Ces montants sont mentionnés séparément sur votre fiche de rémunération.

Le montant net que vous percevrez 'effectivement' sera encore soumis à  une série de retenues obligatoires et à  d'éventuelles rectifications auxquelles votre employeur est tenu. 

  • Chaque collaborateur paie une 'cotisation spéciale de sécurité sociale' en fonction des revenus imposables de son ménage. Une avance sur ce montant est retenue chaque mois sur le salaire net.
  • Il se peut que vous payiez une quote-part pour une assurance groupe, une voiture de société...
  • pour les chèques repas exonérés de cotisations ONSS et d'impôt, une contribution personnelle minimum de 1,09 EUR par chèque reçu est exigée.
  • Les avantages en nature tels qu'un PC, un GSM, une voiture de société mis à  votre disposition par l'employeur à  des fins privées sont déduits du salaire versé en espèces.
  • Les avances et les retenues effectuées dans le cadre d'une saisie sur salaire ou d'une cession de salaire sont calculées sur le salaire net.

 

Besoin de convertir un salaire brut en net ou inversement?
Découvrez notre nouvel outil calculateur brut-net! 

brut net

Publié :

Retour à la liste