Comment quitter son job avant un an tout en gardant sa réputation ?

Publié :

Si un emploi ne vous convient pas, mieux vaut évidemment le quitter et en trouver un autre qui vous épanouit davantage : c’est évident. Cependant, quitter un job avant d’y être resté au moins un an est souvent déconseillé... Légende ou réalité ?

Il est vrai que les recruteurs risquent de considérer votre candidature avec suspicion en découvrant cette « expérience » particulièrement courte sur votre CV. Etes-vous un job hopper sans loyauté, ou un travailleur médiocre dont il a fallu se débarrasser ?

Plutôt que de mordre sur votre chique pour tenir quelques mois de plus dans ce job que vous haïssez, partez et préparez votre défense… Voici comment sauver votre réputation professionnelle après avoir quitté un emploi après moins d’un an.

Marre de votre job ? Comment le quitter sans démissionner

1. Oubliez la critique

Ne critiquez jamais votre ancien employeur devant le recruteur. Même si tout dans votre ancien job était désastreux (le salaire, l’ambiance, la fonction), ne vous plaignez pas de ces éléments.

Expliquez plutôt que cet emploi ne correspondait pas à votre trajectoire professionnelle telle que vous la concevez et que vous préfériez quitter ce job pour préserver votre réputation professionnelle. Vous ferez ainsi preuve de classe, tout en mettant votre candidature en valeur.

> Voir aussi: "Travailler dans un autre secteur que sa formation"

2. Parlez de vous, pas du job

Le recruteur va chercher à savoir quels éléments vous ont fait quitter cet emploi avant l'heure. Expliquez que vous vous intéressez davantage au fait de vous dépasser en tant qu’employé plutôt qu’au salaire, que vous avez besoin de défis et de challenges pour vous épanouir dans votre emploi.

Le recruteur comprendra ainsi que ce n'est pas le salaire catastrophique qui vous a fait fuir, et que vous n'êtes donc pas un travailleur vénal.

3. Essayez de ne pas en faire une habitude

Si une expérience de moins d’un an sur un CV peut être expliquée, plusieurs lignes de ce type risquent de susciter la méfiance des recruteurs. Ils pourraient penser que le problème n’est pas le job en lui-même, mais vous, et il sera alors compliqué de les en dissuader. Ne foncez pas tête baissée sur le premier job venu pour éviter que ce scénario se répète.

Le job était parfait, mais vous partez quand même? Vous avez alors peut-être peur de vous engager auprès d'une entreprise. Il faut alors vous posez des questions sur votre carrière, et pourquoi pas la réorienter.

> A la recherche d'un nouveau challenge où postuler? Découvrez nos 1.400 offres d'emploi 

Retour à la liste