Comment remplir sa fiche d’impôt lorsqu’on est étudiant?

Rédigé par: Jennifer Mertens
Date de publication: 26 juin 2019

Lorsqu’on est étudiant et qu’on travaille en tant que tel, on ne sait pas toujours très bien quelles règles fiscales s’appliquent sur nous. Doit-on payer des impôts lorsqu’on travaille en tant qu’étudiant ? Si oui, à partir de quel montant ?

impots

Il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver dans la législation belge, notamment lorsqu’il est question de l’impôt des travailleurs. Un sujet qui peut effrayer les nouveaux venus, mais qui peut l’être d’autant plus lorsqu’on est étudiant. En effet, ce statut est assez particulier aux yeux de loi et des règles liées à l’impôt.

Alors, est-on imposable lorsqu’on travaille en tant qu’étudiant ? La réponse est oui et non. En effet, si toute personne est soumise à l’impôt, l’étudiant qui travaille sous ce statut particulier bénéficie d’une sorte de faveur. Une partie de son salaire est exemptée d’impôt. Une bonne nouvelle donc, qui a tout de même ses limites.

En effet, tout dépend du montant de la rémunération que l’étudiant ou de l’étudiante reçoit au cours d’une année. Si les revenus du travailleur-étudiant sont inférieurs au montant maximal sur l’année de l’exercice d’imposition, l’étudiant sera exonéré d’impôt. Autrement dit, il n’en paiera pas.

En revanche, si les revenus imposables de l’étudiant sont supérieurs à ce montant, ils seront normalement soumis à l’impôt. Celui-ci étant progressif, le pourcentage de l’imposition se fera en fonction des revenus. Plus un travailleur gagne de l’argent, plus l’impôt sur son revenu sera élevé.

À partir de quel montant doit-on payer un impôt ?

Pour profiter de l’exonération d’impôt, les revenus imposables d’un étudiant pour l’exercice d’imposition de 2019 (revenus de 2018) doivent être inférieurs au montant brut de 11.042,86€, soit un montant imposable de 7.730 € net.

Si ses revenus nets sont supérieurs à 7.730 €, alors il sera soumis à l’impôt.

À noter que ce montant ne prend en compte que les rémunérations de travailleurs de l’étudiant. S’il reçoit d’autres formes de revenus, ce montant pourrait évoluer.

Quel(s) revenu(s) l’étudiant doit-il déclarer ?

Comme toute personne, l’étudiant doit indiquer dans sa déclaration tous les revenus qu’il perçoit. Parmi ces revenus à déclarer, il est surtout question de :

  • Son salaire reçu dans le cadre d’un job étudiant
  • Sa pension alimentaire si c’est lui-même qui la reçoit
  • Ses revenus de biens immobiliers, mobiliers ou capitaux
  • Ses indemnités d’assurance maladie-invalidité
  • Ses revenus de capitaux pour les jeunes majeurs ou émancipés

Certaines ressources personnelles ne sont pas considérées comme des revenus imposables, notamment :

  • Les allocations familiales
  • Les bourses d’études
  • La rémunération du handicapé en atelier protégé
  • Le revenu d’intégration sociale, bien qu’il soit pris en compte pour déterminer si l’enfant est toujours à la charge de ses parents.

C’est sur base du montant total perçu au cours d’une année que l’étudiant saura si oui ou non, il devra payer un impôt.

>> Pour plus d’informations, consultez le site du SPF Finances

Vous pouvez également consulter votre déclaration fiscale en ligne et autres documents administratifs sur le site MyMinfin.

>> Découvrez toutes nos offres de jobs d'étudiant!