Comment rester productif en open space

Publié : dimanche 12 novembre 2017

Depuis quelques années, le travail en open space a tendance à  se généraliser. L’atout principal de cette formule : elle favorise une plus grande collaboration entre les employé(e)s. Mais en réalité, le travail en open space représente surtout un avantage pour l’employeur. Il permet en effet d’héberger davantage de travailleurs en faisant une économie importante sur l’espace, et donc sur les loyers. Le travail en open space est une source majeure de déconcentration pour les employés et constitue dès lors un handicap en termes de productivité. Heureusement, il existe des moyens pour vous aider à  retrouver votre concentration malgré la cacophonie qui vous entoure. Voici 5 astuces pour rebooster votre productivité en open space :

1. Mettez-la en sourdine

Vous pouvez vous couper du son extérieur en adoptant les fameuses boules Quies (préférez la couleur chair plutôt que le rose bonbon) ou en vous munissant d’écouteurs pour n’entendre que la musique de votre choix. En mettant vos écouteurs, vous véhiculez clairement le message que vous ne tenez pas à  être dérangé(e).

2. Faites du télétravail

Évidemment, tous les métiers (et toutes les entreprises) ne permettent pas le télétravail. Si cette formule existe toutefois dans votre entreprise, n’hésitez pas à  y recourir dès que vous le pouvez. Vous devez bien sûr vous rendre un minimum au bureau (3 jours/semaine), afin de ne pas perdre le contact avec vos collègues et de manifester votre existence. Si votre entreprise (ou votre profession) ne vous autorise pas le télétravail, demandez à  votre patron si vous pouvez bénéficier d’horaires flexibles. Vous pourrez ainsi arriver avant ou partir après tout le monde et jouir de quelques heures de calme absolu.

3. Trouvez ou créez des espaces calmes

Repérez des endroits calmes dans le bureau où vous pourrez vous retirer avec votre ordinateur pour une heure ou deux et travailler en paix. Si votre entreprise dispose de salles de conférence, pourquoi ne pas en réserver une de temps à  autre, lorsque vous devez absolument vous concentrer sur un dossier épineux ou passer des coups de téléphone importants ?

>> Voir aussi: Comment rester concentré au travail?

4. Utilisez des panneaux de signalisation

Cela peut paraître ridicule de prime abord, mais en affichant un panneau de signalisation (« Silence, je travaille » ou « Je suis concentré(e) sur un dossier important ») à  votre bureau ou au dos de votre siège, vous découragerez les perturbateurs de venir vous déranger pour des futilités. Ne l’utilisez toutefois que lorsque vous en avez réellement besoin. Sinon vos collègues s’habitueront à  la présence de ce panneau et ne distingueront plus les moments où il est de vigueur ou non.

5. Instaurez des moments de non-interruption

Instaurez des moments au cours desquels vous ne vous concentrez que sur vos dossiers et excluez les occasions d’interaction. Vous pouvez par exemple décréter un jour par semaine sans réunion. Vous pouvez aussi dégager des plages horaires fixes, qui n’autorisent pas les interruptions (sauf en cas d’urgence), comme les lundis de 14h à  16h ou les mercredis matin. Cela implique évidemment que vous définissiez clairement quels sont les cas d’urgence recevables ou non.
 

>> L'open space ne vous convient pas? Consultez nos offres d'emploi

 

Retour à la liste