Comment savoir si j’ai réussi mon entretien d’embauche ?

Rédigé par: Philippe Van Lil
Date de publication: 8 déc. 2023
Catégorie:

Vous venez de passer un entretien d’embauche ? Cela s’est-il bien passé ? Quand et comment relancer l’employeur ? No stress, voici quelques pistes pour savoir au plus vite si vous serez engagé.
Entretien réussi
Des indices révélateurs
Après un entretien d’embauche, c’est un peu comme à la sortie d’un examen sur les bancs de l’école : on oscille entre une multitude d’états, de la confiance au doute en passant par l’inquiétude. Quelques indices permettent cependant de déceler si cet entretien est réussi ou non.

  • Longueur de l’entretien - Même si ce n’est pas une règle absolue, plus l’échange dure avec le recruteur, plus il aura marqué de l’intérêt pour votre candidature. S’il prend du temps pour approfondir des points relatifs à votre CV, vos expériences et vos compétences, c’est également bon signe.
  • Attitudes du recruteur - Le comportement de votre interlocuteur fait immanquablement partie des indices qui ne trompent pas. Vous a-t-il laissé le temps d’exprimer ce que vous désiriez mettre en avant ou, au contraire, sortez-vous frustré de cet entretien ? A-t-il débordé du cadre professionnel pour aborder des sujets plus légers avec un ton sympathique, ce qui est généralement très positif ? S’est-il montré froid ou agacé, ou plutôt souriant et jovial ? A-t-il regardé fréquemment sa montre, ses mails ou dans le vide, ou vous a-t-il fixé droit dans les yeux ? Au-delà des mots, le langage corporel est souvent très significatif, tant chez le candidat que chez le recruteur.
  • Présentation de l’entreprise - Si le recruteur a pris le temps de vous présenter l’entreprise, ses valeurs, son fonctionnement, ses produits ou services, etc., c’est plutôt bon signe. Il en est de même s’il a cherché, comme vous à son égard, à se vendre, à vous séduire, à vous convaincre. S’il vous a fait visiter les locaux, vous a présenté les équipes et a abordé la question de votre salaire et celle de vos perspectives d’évolution au sein de la structure, il y a de fortes chances que ce soit dans la poche.

Relancez le recruteur
L’attente pour obtenir une réponse après un entretien d’embauche paraît parfois très longue. Bien que les délais aient tendance aujourd’hui à raccourcir vu les tensions sur le marché du travail, n’hésitez pas à relancer votre interlocuteur pour savoir ce qu’il en est. Cette initiative apparaît souvent comme un facteur de motivation supplémentaire.

Cette relance peut se faire par un mail relativement court ou par téléphone, généralement une semaine après l’entretien. Veillez toujours à d’abord remercier le recruteur du temps accordé et des informations fournies sur le poste. La politesse est une qualité toujours appréciée.