Comment se concentrer dans un environnement de travail bruyant?

Je travaille dans ce que l'on appelle un bureau paysager. C'est très sympa, mais également très bruyant, surtout lorsque tout le monde est au téléphone en même temps. Existe-t-il quelques trucs permettant de se concentrer dans un environnement de travail animé?
La réponse d'Arista

Travailler en bureau paysager  ou open-space présente à la fois des avantages et des inconvénients. Un des avantages est la convivialité et la facilité d’échange d’informations entre personnes exécutant un travail en équipe. L’inconvénient majeur du bureau paysager est effectivement le bruit

Qu'est-ce que le bruit?

Quand on parle de bruit, il faut s’entendre sur ce terme. Il ne s’agit pas ici d’un vrai risque professionnel risquant d’entraîner une surdité mais bien d’une gêne acoustique. Cette gêne provient d’un bruit de fond trop important qui perturbe, en même temps, la concentration des occupants et perturbe la compréhension de la parole, ce qui constitue un problème, entre autres, pour les communications téléphoniques.

Réduire la gêne sonore

Comment peut-on essayer de diminuer cette gêne sonore? Il faut, pour cela séparer les sources de bruit proches, que l’on perçoit directement, et les sources de bruit plus lointaines que l’on perçoit indirectement, par exemple par réverbération du bruit sur les murs ou le plafond.

Les sources de bruit éloignées

Pour réduire la gêne créée par les sources de bruit plus éloignées, il convient d’éviter la transmission du bruit par l’utilisation de plafonds et de parois murales acoustiques; qui absorbent le bruit au lieu de les renvoyer.

Les sources de bruit proches

Pour les sources de bruit plus proches, l’emploi de petites parois mobiles, recouvertes de tissu non collé permet de faire obstacle au bruit transmis directement.

Réduire chaque source de bruit

En plus de ces possibilités, il y a également la réduction de chaque source de bruit. Quelques exemples concrets :

  • Eviter d’avoir une imprimante par poste de travail; mais partager, via le réseau informatique, l’emploi d’une imprimante pour plusieurs postes de travail (4 à 6 généralement).
  • Régler les sonneries de téléphone à un niveau sonore moindre et choisir une sonnerie différente par utilisateur pour les reconnaître malgré la diminution du son.
  • Regrouper les machines bruyantes comme les fax, les photocopieuses et les encarteuses (mise sous enveloppe du courrier) en un endroit facile d’accès mais les séparer du bureau paysager par une paroi voire les mettre dans un local voisin. 
  • Prévoir des petites salles  (± 4 personnes) pour les réunions de courte durée nécessitant la discussion entre collègues et les utiliser plutôt que de se réunir et discuter au poste de travail en dérangeant les collègues voisins.

C’est la combinaison de ces différentes possibilités qui permettra de diminuer le bruit du bureau et de réduire la gêne qui en découle.

Retour à la liste