Comment traverser la période des vacances ?

Publié :

Trop de travail, ou trop peu ? Les quelques conseils qui suivent vous aideront, ainsi que vos collègues, à mieux traverser la période des vacances.

Bruxelles, le 18 juillet 2017 – Les mois de vacances de juillet et août apportent souvent leur lot de problèmes au sein des entreprises. Les collègues qui restent ont souvent trop de travail car de nombreux collègues sont partis en vacances. À d'autres moments, il y a précisément trop peu de travail car la demande diminue auprès des clients. Dans les deux cas, il est bon de prendre le temps d'analyser ces situations. Marijke Beelen, spécialiste en règlement des vacances auprès d'ACERTA, nous donne quelques conseils afin d'éviter les problèmes.

Trop de travail ?  

  1. Mettez-vous d'accord pour répartir les jours de congé

Votre employeur n'est pas dans l'obligation d'accepter des jours de congés à un moment déterminé. Vous avez besoin de l'autorisation de votre dirigeant. Cela signifie que votre employeur est en mesure d'exiger une occupation minimale. En outre, il ou elle peut demander que vous vous mettiez d'accord avec vos collègues. Afin d'éviter que chaque année, les mêmes collaborateurs prennent congé à une période bien déterminée, votre dirigeant peut également instaurer un système de rotation. Il est encore mieux encore de fixer ce système de rotation dans le règlement de travail, pour éviter toute discussion ultérieure.

 

  1. Convenez d'une répartition des tâches

Votre patron peut vous demander, ainsi qu'à vos collègues, d'effectuer le travail d'un collègue absent. Le contenu du travail doit cependant correspondre à celui du collègue, qui n'est pas en vacances. Votre employeur ne doit pas perdre de vue, dans ce cadre, que le travail doit être effectué dans la limite hebdomadaire des 38 heures. Si vous n'y parvenez pas, des heures supplémentaires seront peut-être nécessaires. Le cas échéant, il vaut mieux fixer des accords au préalable : ces heures supplémentaires seront-elles payées ou récupérées en jour de congé ?

 

  1. Effectifs temporaires en tant que collègue

Si trop de travailleurs sont absents au même moment, votre entreprise peut par exemple faire appel à un étudiant ou à un travailleur intérimaire. Attention : d'autres règles s'appliquent à un étudiant. L'employeur doit lui remettre un contrat de travail spécial. À titre d'exemple, un étudiant ne peut conduire certains types de chariots élévateurs. S'il travaille dans le secteur de la construction, il doit avoir suivi une formation en sécurité.

  1. Périodes de pointe et de creux

Dans certains secteurs, les travailleurs sont autorisés à travailler jusqu'à 11 heures par jour ou 50 heures par semaine. Le secteur de l’horeca en est un bel exemple. Dans ce cas, votre employeur peut établir des horaires de telle sorte que les collaborateurs travaillent plus pendant la saison haute et moins pendant la saison basse. Ou alors, votre entreprise peut opter pour le système dit de « petite flexibilité ». Vous pouvez alors travailler maximum deux heures de plus ou de moins par jour lors d'une journée de travail normale et cinq heures de plus ou de moins sur une base hebdomadaire.

 

Trop peu de travail ?

  1. L'employeur est en droit d'adapter les horaires

Pour autant que cela soit prévisible, votre patron peut fixer des horaires en tenant compte des périodes où il y a peu de travail. Le cas échéant, vous travaillerez moins pendant les périodes de creux et plus pendant les périodes de pointe.

 

  1. L'employeur est en droit de fermer l'entreprise pour motif de vacances collectives

Si, lors d'une période bien déterminée, votre entreprise est quasiment à l'arrêt, alors votre patron est en droit de fermer l'entreprise pour motif de vacances collectives. C'est communément la Commission paritaire, l'organe de concertation entre les employeurs et les travailleurs qui conclut la CCT, qui statue à ce propos. Mais votre employeur peut aussi fixer une période de vacances collectives si la Commission paritaire n'a pas statué à ce propos avant le 31 décembre de l'année précédente. Toutefois, il doit fixer ces vacances en concertation avec le comité d'entreprise ou la délégation syndicale. S'il n'existe pas de délégation syndicale pour vous représenter au sein de votre entreprise, vous pouvez fixer les vacances collectives en concertation avec votre patron et vos collègues.

 

  1. Effectuer des tâches en-dehors du cadre de sa fonction ?

Se voir confier, en tant que travailleur, d'autres tâches que ses missions habituelles peut paraître attrayant, mais il vaut mieux que votre entreprise agisse avec prudence. La nature du travail ne peut complètement différer de vos tâches habituelles. Pourquoi ? Parce que dans ce cas, le contrat de travail est modifié. À titre d'exemple, un directeur ne peut reprendre les tâches d'une équipe de nettoyage ou un comptable au sein de l'entreprise ne peut soudainement s'improviser vendeur.


À propos d’ACERTA

ACERTA est un groupe de services RH établi en Belgique, spécialisé dans les conseils, l’informatisation et le traitement des processus administratifs en matière de traitement des salaires, de sécurité sociale, d’allocations familiales, de formalités d’établissement et de politique RH professionnelle. Le groupe soutient les entrepreneurs et organismes dans chaque phase de leur croissance, et dans chaque processus RH. Priorité à l’humain, telle est la devise d’ACERTA. Nous mettons tout en œuvre pour que nos collaborateurs puissent aider les entreprises à valoriser leur capital humain. Nous sommes le partenaire idéal pour les indépendants débutants ou confirmés, les professions libérales, les PME et les professionnels RH dans les entreprises privées et les organismes publics.

ACERTA compte plus de 1 310 collaborateurs répartis dans 38 bureaux en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 164 millions d’euros en 2015. Un débutant sur cinq passe effectivement par les guichets d’entreprises ACERTA. Le groupe gère le statut d’un indépendant sur trois et une société sur quatre a recours à ses solutions.

Retour à la liste