Comment trouver un job d’étudiant en dernière minute?

Publié : mercredi 28 juin 2017 Par

69% des jeunes Belges de plus de 15 ans s’apprêtent à travailler comme jobistes cet été. C’est ce qu’il ressort d’une étude Randstad réalisée auprès de 1.000 jeunes et publiée ce lundi. Si la majorité d’entre eux s’y sont pris à l’avance, qu’en est-il pour les retardataires?

> Voir aussi : Un marché toujours plus flexible 

“Entre 80 et 90% des plannings sont déjà faits”, constate Marc Vandeleene, porte-parole de l’agence d’intérim Manpower. “Mais il n’est jamais trop tard, il reste toujours des opportunités”.

> Voir aussi : 10 astuces pour vous démarquer pendant votre stage

Tout d’abord en raison des désistements. “La dernière semaine de juin et la première semaine de juillet constituent une période de battement, où certains étudiants se désistent à cause d’un changement de planning, d’une seconde session…” note Manpower. Par ailleurs, l’agence d’intérim indique que l’on s’attend cette année à une croissance du marché des jobs d’étudiants de plus de 5%.

En outre, “des sociétés procèdent également à certains ajustements de dernière minute”, signale Marc Vandeleene qui estime que les dernières opportunités concernent essentiellement les secteurs de l’Horeca, la livraison de boissons ou les parcs d’attractions, “où des renforts d’équipes peuvent encore se faire maintenant en raison de facteurs externes comme la météo”.

> 10 choses à faire si vous ne trouvez pas de travail après vos études

En revanche, c’est plus compliqué dans la grande distribution où les plannings sont déjà bien fixés, explique Manpower.

Les agences conseillent aux étudiants de s’y prendre cette semaine afin de saisir les dernières opportunités.

> Vous venez d'être diplômé ? Consultez les offres d'emploi qui correspondent à votre profil!

Retour à la liste