Aménagements raisonnables au travail : Unia publie une nouvelle brochure

En Belgique, les personnes en situation de handicap ont moins de chance que les autres d’avoir ou de conserver un emploi. L’inadaptation de l’environnement et de l’organisation du travail reste pour elles un des obstacles majeurs à leur inclusion sur le marché du travail.

En 2016, 106 dossiers ont été ouverts pour discriminations présumées en fonction du handicap dans le domaine de l’emploi (+ 58% par rapport à 2015). Sur ces dossiers, 27% concernent des refus d’aménagements raisonnables.

Et pourtant, les personnes handicapées ont le droit de participer pleinement à tous les aspects de la vie en société. Cette participation implique, entre autres, le droit au travail et la possibilité de gagner sa vie en accomplissant un travail librement choisi, dans un milieu de travail ouvert favorisant l’inclusion. « Développer un monde du travail inclusif et conçu pour tous apparaît comme déterminant pour permettre à chaque travailleur, dans sa diversité, d’avoir une réelle qualité de vie au travail. », avance Patrick Charlier, directeur d’Unia.

Unia vient de publier une nouvelle brochure, « Au travail avec un handicap », qui vise à mieux faire connaître cette notion d’aménagements raisonnables auprès des personnes handicapées mais aussi auprès des différents acteurs de l’emploi comme les employeurs, les syndicats, les conseillers en prévention, les médecins du travail et autres intermédiaires. « Les employeurs ne connaissent pas toujours leurs obligations et ne savent pas ce qu’ils peuvent mettre en place pour permettre aux personnes en situation de handicap d’exercer leur emploi. Nous sommes dans une démarche d’information et de construction collective de nouveaux réflexes, certainement pas dans la culpabilisation des employeurs. « , insiste Patrick Charlier.

Qu’entend-on par aménagements raisonnables sur le lieu de travail?

Les aménagements raisonnables sont des mesures appropriées et proportionnée, prises en fonction des besoins dans une situation concrète, pour permettre à une personne handicapée d’accéder, de participer et de progresser dans la vie professionnelle. « Il s’agit donc de compenser les désavantages liés à sa situation de handicap pour lui permettre de participer à la vie professionnelle de la manière la plus autonome possible et sur un pied d’égalité avec les autres travailleurs. C’est cela l’inclusion que nous proposons. »

Publié :

Retour à la liste