Computer Sciences, au cœur de l’informatique

Rédigé par: Pauline Martial
Date de publication: 24 mars 2022
Catégorie:

computer Sciences

« Les étudiants peuvent arriver sur le marché du travail en étant opérationnels et compétitifs », confie le président. © D.R.

Cette JE permet aux étudiants de dépasser le cadre théorique offert par la formation en sciences informatiques.

Créée en 2017 au sein de l’Université de Namur, la Computer Sciences avait pour but premier d’offrir un cadre légal aux étudiants en informatique désireux de s’investir dans des projets à destination des entreprises. Depuis, cette Junior Entreprise leur permet de dépasser le cadre théorique offert par la formation en sciences informatiques en y ajoutant une panoplie de connaissances. D’un point de vue organisationnel, ses 57 membres sont répartis en plusieurs pôles distincts. Les étudiants du département IT prennent ainsi en charge la gestion des serveurs relatifs à l’organisation des clients quand d’autres développent des applications web et mobiles pour des entreprises ou des particuliers.

« Nos projets sont très variés. Cela va du développement d’un outil de gestion administrative interne pour un hôpital à l’ajout d’une dimension numérique dans les expos d’un musée, en passant par une application pour les étudiants de l’université ainsi qu’un logiciel de gestion de stock », énumère Maxime André, le président de la Computer Sciences. S’investir dans cette Junior Entreprise, c’est donc saisir l’opportunité d’entreprendre dans le domaine de l’informatique. Même si le quotidien de ses membres est aussi rythmé par la maintenance et la poursuite de projets. « C’est aussi ça qui est motivant : de nombreux clients reviennent vers nous pour qu’on réalise de nouvelles versions de produits qu’on a développés pour eux. Cela prouve qu’ils sont satisfaits », estime Maxime André.

L’informatique est en constante évolution, raison pour laquelle cette Junior Entreprise se positionne aussi sur un volet formatif. Des formations diverses sont en effet régulièrement organisées au sein de la faculté. Elles sont dispensées tant par des étudiants que par des professeurs assistants et des professionnels externes. « La technologie devient très vite obsolète en informatique, il est donc parfois impossible pour les universités de suivre aussi rapidement les évolutions », note le président. « Certains aspects très pointus ne font même pas partie intégrante de nos cours simplement parce que nous n’avons pas le temps de les aborder. En ce sens, nos formations ont une réelle plus-value pour les étudiants, qui peuvent arriver sur le marché du travail en étant opérationnels et compétitifs. »

La Computer Sciences est aussi l’outil de choix pour promouvoir l’informatique et démonter les clichés qui y sont liés à travers l’organisation d’événements. L’un des rendez-vous phares de la JE, c’est son traditionnel Hackathon. Un marathon de programmation qui n’a de geek que son nom.