Conditions de travail et cancers sont étroitement liés

Rédigé par: M. Martin
Date de publication: 12 déc. 2018

Santé

Les cancers professionnels sont la première cause de décès liés au travail dans les sociétés industrialisées. Chaque année, plus de 100.000 personnes perdent la vie en étant exposées à des agents cancérigènes sur leur lieu de travail.

C’est ce qui ressort des estimations relevées dans un livre publié par l'Institut syndical européen (ETUI), "Cancer and work-Understanding occupational cancers and taking action to eliminate them".

En effet, selon leurs estimations, la part des cancers liés au travail représente 8% de tous les nouveaux cas de cancer (6 à 12% pour les hommes et 3 à 7% pour les femmes). Des cancers jugés inacceptables quand on sait "qu'ils auraient facilement pu être évités par des mesures de prévention adéquates", déclare Laurent Vogel, chercheur senior à l'ETUI et codirecteur du livre.

Le lien entre cancer et conditions de travail est bien connu. Il a en effet été constaté que plusieurs centaines de carcinogènes sont présents sur les lieux de travail. En outre, les niveaux d'exposition à ces agents cancérigènes sont une source importante d'inégalités sociales en matière de santé. Le risque pour une personne de se voir diagnostiquer un cancer professionnel varie considérablement selon le poste qu'elle occupe. Le risque pour un agent d’entretien ou un travailleur du bâtiment est bien plus important que pour les cadres de son entreprise par exemple.

"L’exposition aux agents cancérigènes au travail est à l'origine de grandes inégalités sociales en matière de santé. Les ouvriers ou le personnel infirmier sont beaucoup plus susceptibles de contracter un cancer professionnel que les ingénieurs ou les banquiers. En effet, une cartographie socioprofessionnelle peut être tracée pour les différents types de cancer, mettant en évidence ces inégalités sociales."