Confinement : comment éviter les comportements agressifs?

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 23 avr. 2020

La crise actuelle que nous traversons pèse sur le moral et peut accroître les risques de tension et les comportements agressifs au (télé-)travail comme au quotidien. Voici quelques conseils fournis par IDEWE pour éviter de telles attitudes.

agression

Chaque travailleur, comme chaque individu, a besoin d’autonomie, de solidarité, de liberté mais aussi d’un certain cadre. Ces besoins sont menacés par la crise actuelle, ce qui provoque de la tension, de la nervosité et de la frustration, qui peuvent amener à de l’agressivité.

En cette période difficile, nos relations sont mises à rude épreuve. Nous ne pouvons plus voir tous nos proches en chair et en os, nous sommes repliés sur notre famille et les seules personnes avec qui nous échangeons chaque jour sont nos collègues. Ceux-ci ne sont pas à un défouloir. Passer ses nerfs sur l’un de vos collègues n’aura que des conséquences négatives, et ce, pour les deux parties concernées.

Le groupe IDEWE, prestataire de services en matière de prévention et de bien-être au travail, met en garde contre l’augmentation de comportements agressifs en ces temps de confinement. La situation ne justifie pas « ces comportements qui sont inacceptables ! », s’exclame-t-il. Pour endiguer ces attitudes nocives, voici quelques conseils utiles, au télétravail comme au quotidien.

>> A lire aussi : 1 travailleur belge sur 9 est confronté à un comportement agressif au travail

1. Envoyer un signal clair

Les employeurs ont la tâche importante de garantir la sécurité et la santé de leurs collaborateurs en temps de crise, mais les collègues, entre eux, peuvent aussi y contribuer. Il faut communiquer et envoyer un message clair et concis : non à tout forme d’agressivité, après tout, on est tous dans le même bateau !

Vous pouvez par exemple placer un message virtuel de bienveillance lors d’une communication numérique (sur Skype, sur Teams, via mail, partager une publication sur Facebook, etc.). Pour ceux qui ne sont pas en télétravail (ou qui auraient repris le travail) vous pouvez laisser des petites affections sur le bureau de vos collègues. Faites preuve de légèreté et d’humour.

2. Opter pour une attitude calme

Dès qu’une personne présente une forme d’agressivité quelconque, restez calme, dans votre manière d’agir comme dans votre manière de parler. Même si vous ressentez de la colère ou de l’anxiété en vous, essayez de ne pas la laisser paraître. Car si vous en manifestez, le conflit se fera plus fort et la situation peut rapidement dégénérer.

Nous avons tendance à imiter le comportement des autres. Si vous montrez donc votre anxiété, l’agresseur pourrait y voir une réponse et persister dans son agression. En revanche, si vous restez calme, il y a plus de chances que l’autre redevienne aussi calme.

3. Faire preuve de compréhension

Lorsqu’une personne est agressive, c’est souvent une manière (inappropriée) de faire savoir que certaines exigences ne sont pas satisfaites. Si votre patron ou votre collègue s’énerve sur votre retard dans vos tâches ou sur les erreurs que vous faites, ne réagissez pas sur le vif. Faites plutôt preuve de compréhension et de reconnaissance.

Vous montrez ainsi votre implication et indiquez que vous comprenez la gravité de la situation. Vous envoyez également le signal que le message est passé et qu’il n’est plus nécessaire de le transmettre par un comportement agressif.

4. Fixer des limites

Lors d’une situation agressive, il arrive parfois qu’une réaction compréhensive ne suffit pas à désamorcer la situation. Dès lors, il est important de fixer des limites à l’agresseur. Pour éviter que le conflit ne prenne des tournures disproportionnées, limiter le comportement de votre agresseur en lui proposant des alternatives tout en lui laissant le choix de celles-ci. Lui laisser le choix le rendra moins enclin à prolonger le conflit.

5. En parler autour de soi

Comme l’indique à juste titre IDEWE, une crise ne fait pas ressortir que le mal en l’être humain, elle fait aussi (et surtout) jaillir le bien. Il est plus primordial que jamais d’être là les uns pour les autres. Prenez le temps de parler d’un incident (même à distance) et prêtez une oreille attentive.

Prenez soin de vous.

>> A lire aussi : Comment réagir face à des clients agressifs?

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi