Passer au contenu principal

Confinement : vos collègues vous manquent-ils ?

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 8 avr. 2020

Le confinement s’annonce encore long. Les collègues ne se verront pas de sitôt. Alors que pour certains, ce manque de lien social importe peu, pour d'autres, il est difficile à supporter. Et pour cause, près de 3 salariés sur 4 considéreraient leurs collègues comme des amis, selon un sondage Protime. Et vous, vos collègues vous manquent-ils?

triste

Avant la crise du Covid-19, nombre de travailleurs passaient quelques 40 heures ensemble, chaque semaine. Ensuite, leur régime de travail a fortement été bouleversé par les restrictions sanitaires. Confinement oblige, ils sont en chômage temporaire ou télétravaillent : ils ne voient donc plus leurs collègues.

Si pour certains salariés, l’absence de leurs compagnons de travail ne les affecte pas beaucoup, pour d’autres, la situation peut se révéler désagréable voire difficile, selon Protime, le spécialiste de la gestion des temps et de la planification du temps. La société a mené un sondage auprès des travailleurs belges révélant, pour la plupart, un lien fort avec leurs collègues. Pour près de 3 travailleurs sur 4 (72%), les collègues sont aussi des amis avec lesquels ils discutent volontiers de questions personnelles. Pour 22% des sondés, les collègues font même partie de leur cercle d’amis proches.

C’est dire que le contact entre collègues est essentiel, encore plus en ces temps inédits, comme le constate Lode Godderis, professeur de médecine du travail à la KULeuven : « le contact avec les collègues reste important. Par exemple, organiser un déjeuner "en ligne", faire des pauses café "en ligne" ou encore terminer la journée sur une note agréable. Il est également primordial d'obtenir de l'aide pour les problèmes que vous ne pouvez pas résoudre seul ». Confiez-vos à vous collègues, sur votre ressenti et partagez avec eux d’agréables moments.

Il ressort également du sondage que plus d'1 salarié sur 6 (17 %) a cependant une relation purement professionnelle avec ses collègues. Et pour 7%, le manque de contact physique n'a aucune conséquence, puisqu'ils n'ont a pas de véritable affinité avec leurs collègues. 2% des travailleurs tentent même d'éviter le plus possible les contacts.

>> A lire aussi : 5 idées pour maintenir le lien entre collègues

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi