Coronavirus : 4 secteurs où l'emploi se porte bien

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 21 sept. 2020

Selon le site de l’INSEE, 215.200 emplois ont été supprimés au deuxième trimestre (fin mars à fin juin 2020). Mais tous les secteurs n’ont pas souffert de la crise sanitaire. Certains s’en sont mieux tirés, en voici 4.

construction

L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) vient de publier son rapport trimestriel duquel il ressort que l’emploi salarié a chuté de 0,9% au deuxième trimestre (fin mars-fin juin) soit 215.200 destructions nettes d’emplois, contre -2% au premier trimestre, en France. Cette baisse concerne le secteur privé ( - 158.200 emplois) et la fonction publique (57.100).

Mais le rapport démontre également que certains secteurs sortent la tête de l’eau. Voici 4 domaines où l’emploi se porte bien.

1) L’intérim

L’emploi intérimaire a la cote. Il rebondit et enregistre +23% après une baisse historique au trimestre précédent (-40,4% soit 318.600 emplois). Depuis le mois de mai, il est à la hausse.

2) La construction

Ce secteur s’est stabilisé : 0,0 % après −0,2 % au trimestre précédent (−3 400 emplois). Il enregistre même une augmentation par rapport à l’année dernière : +1,4 % soit +19.100 emplois.

3) Le service aux entreprises

Les métiers du B2B s’en sont bien tirés pendant le confinement : +2,3% au deuxième trimestre, soit 73.000 emplois créés. Une hausse qui n’est cependant pas suffisante pour contrebalancer les 234.000 emplois supprimés pour 2019-2020.

4) L’information et la communication

Au regard de la situation de crise que nous avons traversée, les postes liés à l’information et à la communication se sont révélés indispensables. Au deuxième trimestre, le secteur enregistre une faible perte de 0,9% de salariés, soit 7.500 emplois en moins. Par rapport à 2019, le secteur enregistre une chute de 0,1%.

Vous pouvez consulter le rapport complet ici.

>> A lire aussi : Effectuez-vous un "bullshit job"?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi