Coronavirus : que faire si mon employeur ne respecte pas les mesures ?

Rédigé par: M.V.
Date de publication: 13 avr. 2020

Des contrôles ont été menés dans 328 entreprises entre le 23 mars et le 3 avril. Parmi elles, 280 ne respectaient pas les mesures de distanciation sociale.

employeur328 entreprises ont été contrôlées sur la période du 23 mars au 3 avril en Belgique. Il en ressort que 85% d’entre elles, soit 280, ne respectaient pas les règles de distanciation sociale au travail pour lutter contre le nouveau coronavirus. Parmi ces entreprises, 52 ont reçu un délai, une a reçu un PV et 20 ont été fermées. En outre, le service d’inspection, qui agit de manière proactive ou sur base de plainte, a enregistré 704 plaintes et a mené 750 contrôles à distance.

Des chiffres à nuancer

Pour la ministre de l’Economie Nathalie Muylle, ces chiffres sont à nuancer. Selon elle, ces contrôles sur place ont essentiellement eu lieu sur base de plaintes ou sur base de la liste de contrôles d’entreprises où il y avait un risque de problème. Pour la ministre, les 85% annoncés ne reflètent donc pas la réalité. 

Plus d’1 Belge sur 3 inquiet

Un sondage mené par StepStone le 12 mars dernier, soit avant l’annonce des restrictions fédérales, avait montré que 39% des Belges estimaient que leur employeur ne prenait pas les bonnes mesures. 

>> A lire aussi : Covid-19 : 39% des Belges estiment que leur patron ne prend pas les bonnes mesures

Pour rappel, quand le télétravail est impossible, les entreprises doivent prendre les mesures nécessaires pour garantir le respect des règles (maintien d’une distance d’1,5 mètre entre chaque personne, respect des règles d’hygiène, etc). Les entreprises non essentielles qui sont dans l’impossibilité de respecter ces mesures doivent fermer. 

Que faire si mon employeur ne respecte pas les mesures ? 

En cas de non-respect des mesures, les employeurs s’exposent à de lourdes sanctions. Si vous pensez que votre employeur ne respecte pas les règles, vous devez en premier lieu prendre contact avec votre supérieur hiérarchique direct. Ensuite, vous devez vous adresser aux membres du Comité pour la prévention et la protection au travail (ou la délégation syndicale). Troisièmement, vous devez contacter le conseiller en prévention du Service interne et/ou externe pour la prévention et la protection au travail. Quatrièmement, la direction régionale compétente de la Direction régionale compétente du Contrôle du bien-être au travail et enfin, avec les forces de police locales. Un formulaire existe pour introduire des signalements d’infractions : https://www.pointdecontactfraudesociale.belgique.be

>> Retrouvez toutes nos offres d'emploi