Coronavirus : que signifierait un passage en phase 3 ?

Date de publication: 15 mars 2020

Depuis ce 13 mars minuit, la Belgique fonctionne au ralenti : cours suspendus dans les écoles et universités, télétravail vivement conseillé, certains magasins fermés le week-end et restaurants obligés de rester portes closes. Nous sommes pourtant toujours en phase 2 renforcée. Mais que signifierait alors un passage en phase 3 pour les travailleurs ? Quelles mesures pourraient être prises dans les entreprises ? 

coronavirusLe SPF Santé publique a publié plusieurs recommandations pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus, et ce y compris pour les entreprises. Elles sont vivement invitées à éviter les rassemblements d’un trop grand nombre de personnes, jusqu’au 3 avril au moins.

Recommandations actuelles sur le lieu de travail 

- Le télétravail doit être privilégié et, si nécessaire, renforcé

- Les réunions doivent être reportées. Il vaut mieux recourir à la vidéoconférence

- Les fêtes du personnel doivent être reportées temporairement

- Le personnel est prié de garder ses distances 

- Quand cela est possible, il est préférable de permettre des heures de travail flexibles ou la prise de congés et d’éviter l’organisation de formations réunissant un trop grand nombre de personnes

Mesures de prévention actuelles au travail

- Veiller à des lieux de travail propres et désinfectés 

- Veiller à une bonne hygiène (lavage et désinfection des mains) des travailleurs

- Utiliser des mouchoirs en papier 

- Informer les travailleurs présentant des symptômes de maladie (fièvre et/ou toux) qu’il est préférable qu’ils ne se rendent pas au bureau

- Prévoir du travail à domicile

>> A lire aussi : Coronavirus : quid du droit des travailleurs ?

Phase 3 : le « lockdown »?

Si nous passons en phase 3, c’est-à-dire que de nombreuses infections se déclarent dans le pays (selon le plan de gestion de risque du SPF Santé publique), alors la Belgique pourrait être soumise aux mêmes mesures que l’Italie : mise en quarantaine quasiment totale, déplacements limités, transports en commun partiellement suspendus, tout rassemblement interdit, fermeture de tous les commerces, à l’exception de ceux de première nécessité et sanitaires, restrictions de voyages, voire fermeture des frontières. 

Qu’en serait-il dans les entreprises ? Les règles d’hygiène déjà mises en place seront bien entendu maintenues. Concernant le télétravail, il ne peut en principe être imposé par une des deux parties. C’est donc à l’employeur et à l’employé de se mettre d’accord. Mais dans cette situation particulière, c’est une question de bon sens : le télétravail doit, comme aujourd’hui, être autorisé et privilégié quand cela est possible. Quand ça ne l’est pas, les règles d’hygiène et de distance doivent, bien sûr, être respectées entre collègues. Les mesures évoluent toutefois au jour le jour, et il est donc difficile de prédire aujourd’hui les portées d’un passage en phase 3. 

>> Pour en savoir plus : Le coronavirus impacte-t-il l’emploi en Belgique?

>> Retrouvez toutes les informations sur le site du SPF Santé publique 

>> Retrouvez toutes nos offres d’emploi