Corporate ReGeneration : se sentir bien dans les baskets de la société

Qui a dit que l’inspiration ne venait que des décideurs ? Certainement pas Corporate ReGeneration, un projet lancé par Vincent Truyens et Oliver Bouche en 2020. « Nous avons eu envie de faciliter la rencontre entre les jeunes engagés, qui ont entre 18 et 30 ans, et les dirigeants d’entreprises qui ont envie de tendre l’oreille à la jeunesse, d’une part pour s’inspirer, mais aussi pour leur rendre des comptes », explique Vincent Truyens.

Vincent Truyens

« Au sein d’une entreprise, c’est la combinaison des richesses humaines et naturelles qui permet de créer de la nouvelle richesse. » © AURORE DELSOIR

Cette association trouve son inspiration dans le contexte de la crise sanitaire : « Avant les actions des jeunes pour le climat, beaucoup de dirigeants se demandaient pourquoi ils devaient agir et entamer un processus de transition. Maintenant, ils se demandent surtout comment faire. Les choses étaient en train de changer, et puis le covid est arrivé, et nous avons trouvé regrettable que la jeunesse ne puisse plus faire entendre sa voix de façon aussi efficace. »

Thomas Dupont

Thomas Dupont : « Nous ne risquons pas de perdre notre job ou notre argent, donc on peut laisser tomber la bienséance, tout en restant courtois, évidemment. » © AURORE DELSOIR

La ligne d’action du projet : l’économie régénérative. « La durabilité s’est avérée insuffisante, à tel point qu’aujourd’hui, nous devons revenir en arrière, réparer, régénérer. » Permettre aux jeunes au sein des entreprises de réfléchir à des solutions concrètes pour le monde de demain : la mission est lancée.

Miha Angelova et Thomas Dupont ont un point commun : tous deux sont membres de Corporate ReGeneration. Jeunes travailleurs, ils œuvrent en tandem, à côté de leur vie professionnelle, sur un projet au sein d’une entreprise. Leur objectif? Challenger et être challengé. « Puisque nous sommes des bénévoles, nous n’avons pas de filtre business. Nous ne risquons pas de perdre notre job ou notre argent, donc on peut laisser tomber la bienséance, tout en restant courtois, évidemment », admet Thomas. Apprendre des autres est aussi un atout supplémentaire : « La force de Corporate ReGeneration est de réunir des personnes de différents horizons. Je n’aurais jamais pu rencontrer Miha si l’association n’avait pas existé. »

Ces relations entreprises jeunes mais aussi jeunes jeunes sont enrichissantes et favorisent l’équilibre dans la construction personnelle : « L’entreprise doit se mettre au service du développement de l’humain », évoque Miha. « Pourtant, dans les entreprises, on se fixe trop rapidement sur les projets. C’est extrêmement éreintant de vivre dans l’urgence des deadlines. Très rarement, on se pose la question du pourquoi on fait quelque chose, et le fait de ne pas se poser cette question mène à des burnouts. Il faut donc mettre en place au sein des entreprises des projets qui ont du sens et sur lesquels les employés ont envie d’avancer avec impact. »

Miha Angelova

Miha Angelova : « Il faut bien garder à l’esprit que le changement écologique se fait par des personnes. Il faut penser à elles aussi. » © DR

De régénératif à équilibre, il n’y a qu’un pas. Régénératif : l’emphase de la conférence portait sur l’épuisement des ressources naturelles et de la biodiversité. Equilibre : Thomas, avec l’aide de Miha en coulisse, a souhaité attirer l’attention de Bertrand Piccard et Ilham Kadri sur l’épuisement des richesses humaines. Un choix que Vincent Truyens justifie : « Au sein d’une entreprise, c’est la combinaison des richesses humaines et naturelles qui permet de créer de la nouvelle richesse. » « Un changement écologique, on attend que cela », poursuit Miha. « Mais il faut bien garder à l’esprit que le changement se fait par des personnes. Il faut penser à elles aussi. »

A partir des réflexions sur l’avenir au sein des entreprises avec des jeunes dynamiques, Corporate ReGeneration espère encore agrandir ses rangs.

Retour à la liste